Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les financières entravent la progression du CAC 40 après la Fed

AOF - 31 janvier 2019


(AOF) - Les marchés européens ont fini en ordre dispersé en dépit du ton accommodant adopté par la Fed, mercredi soir. Sans surprise, elle n’a pas modifié sa politique monétaire et les investisseurs ont surtout retenu son attentisme s’agissant de nouvelles hausses de taux. Cette perspective de taux d'intérêt faibles pour plus longtemps a pénalisé le secteur financier. En revanche, Total a bénéficié des bons résultats de Royal Dutch Shell. L’indice CAC 40 a fini sur une hausse de 0,36% à 4 992,72 points tandis que l’EuroStoxx50 a fini en repli de 0,07% à 3 159,43 points.

En hausse de 3,67% à 2 369 pence, Royal Dutch Shell a signé l'une des plus fortes progressions du Footsie de Londres. Le groupe anglo-néerlandais a dévoilé ce matin des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à des prix de ventes en hausse pour le pétrole, le gaz et le GNL. La solide performance de la société pétrolière conforte sa stratégie de réduction des coûts et d'intensification du retour à l'actionnaire. Au quatrième trimestre 2018, le bénéfice net a bondi de 32% à 5,688 milliards de dollars. Les analystes tablaient sur 5,39 milliards, selon Bloomberg.

A Paris, Elis a grimpé de 2,24% à 14,13 euros, et signe la plus forte hausse du SBF120, après avoir affiché un chiffre d’affaires de 788,7 millions d’euros au quatrième trimestre 2018, en croissance organique de 2,9%. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires du prestataire multi-services atteint 3,1 milliards d’euros, en croissance organique de 2,6%, porté par l’acquisition de Berendsen, "dont l’intégration se déroule de manière très satisfaisante", précise Xavier Martiré, Président du directoire d’Elis.

En revanche, Vallourec a chuté de plus de 8% à 1,57 euro, pénalisé par une information Bloomberg selon laquelle certains créanciers chercheraient à céder leur dette en raison de craintes sur une incapacité du groupe français à respecter ses engagements financiers. Au moins deux des créanciers de Vallourec seraient en train de chercher à se séparer de leurs engagements dans le crédit revolving accordé au groupe à environ 75% de sa valeur faciale.

 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Dans la zone euro (ZE19), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 7,9% en décembre 2018, stable par rapport à novembre 2018 et en baisse par rapport au taux de 8,6% de décembre 2017, a annoncé Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Cela demeure le taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis octobre 2008. Il est conforme aux attentes.

Au cours du quatrième trimestre 2018, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,2% dans la zone euro (ZE19) et de 0,3% dans l'Union européenne par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Aux Etats-Unis, 567 000 logements neufs ont été vendus en novembre. Les économistes tablaient sur 555 000 après 562 000 (chiffre révisé de 544 000) en octobre.

L'indice d'activité des directeurs d'achats de la région de Chicago est ressorti à 56,7 en janvier. Les économistes tablaient sur 58 après 65,4 en décembre.

Aux Etats-Unis, 253 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées au cours de la semaine close le 19 janvier. Les économistes tablaient sur 220 000 après 200 000 (chiffre révisé de 199 000) la semaine précédente.

Vers 17h40, l'euro recule de 0,23% à 1,1455 dollar.