Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés européens portés par les négociations commerciales sino-américaines

AOF - 15 février 2019


(AOF) - Après une matinée dans le vert, les Bourses européennes ont nettement accéléré leurs gains en raison de développements favorables dans le dossier commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Ainsi, le CAC 40 a pris 1,79% à 5 153,19 points et l’EuroStoxx 50 s’est adjugé 1,84% à 3 241,25 points. Cela permet à ces indices phares d’afficher un solide gain hebdomadaire de 3,86% et 3,39%. Des statistiques US supérieures aux attentes, à l’image de la confiance des ménages de l’Université du Michigan, ont également soutenu les indices.

Allianz (+3,22% à 190,14 euros) a bénéficié de ses résultats solides au quatrième trimestre 2018. Sur cette période, son bénéfice net a augmenté de 15,3% à 1,76 milliard d'euros tandis que son profit opérationnel a progressé de 0,4% à 2,77 milliards d'euros. Sur l'ensemble de l'année, le résultat opérationnel de l'assureur est en progression de 3,7% à 11,5 milliards d'euros, dans le haut de la fourchette, comme annoncé début novembre par son Directeur financier, Giulio Terzariol.

A Paris, Vivendi a grimpé de 5,63% à 24,01 euros, dans le sillage de résultats annuels en nette progression, portés par le dynamisme de sa filiale Universal Music Group (UMG) en fin d'année. Ainsi le chiffre d'affaires ressort à 13,932 milliards d'euros, en hausse de 4,9% à change et périmètre constant, et de 11,3% en consolidant Havas (+ 1,108 milliard d'euros). Le résultat opérationnel ajusté est en hausse de 33% à 1,288 milliard d'euros et le résultat opérationnel courant progresse de 31% à 1,439 milliard.

De la publication des résultats 2018 d'EDF, les investisseurs retiennent surtout des objectifs 2019 inférieurs à leurs anticipations. En conséquence, le titre a chuté de 5,76% à 13,99 euros. Cette année, l'électricien cible un Ebitda compris entre 15,3 et 16 milliards d'euros, inférieur au consensus s'élevant à 16,3 milliards d'euros. La performance 2018 est en revanche conforme aux attentes. Le résultat net part du groupe a chuté de 62,9% à 1,2 milliard, mais il avait été gonflé l'année dernière par la plus-value de 1,29 milliards liée à la cession de 49,9% dans CTE.

Les chiffres macroéconomiques du jour


La balance commerciale de la zone euro était en excédent de 17 milliards d'euros au mois de décembre 2018, selon les premières estimations d’Eurostat. En novembre, l’excédent commercial avait atteint 19 milliards d'euros.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan est ressorti à 95,5 en février, ressortant au-dessus du consensus Reuters de 93 et de son niveau de janvier : 91,2.

La production industrielle a reculé de 0,6% en janvier aux Etats-Unis alors qu'elle était anticipée en progression de 0,1%. Le taux d'utilisation des capacités de production a reculé de 0,6 point à 78,2%. Il était anticipé à 78,7%.

Les prix des importations ont reculé de 0,5% en janvier, à comparer avec -1% en décembre et un consensus Reuters de -0,1%. Hors pétrole un composant volatil, ils ont baissé de 0,2%.

L'indice manufacturier de la Fed de New-York est ressorti à 8,8 en février contre 3,8 en janvier et un consensus Reuters s'élevant à 7.

Vers 18h10, l'euro cote 1,1270 dollar en repli de 0,21%.