Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés européens rebondissent après les Midterms

AOF - 07 novembre 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ont rebondi, rassurés par les résultats des Midterms. Les démocrates ont remporté la majorité à la Chambre des représentants, mais échoué à contrôler le Sénat. Les marchés redoutaient une situation de blocage politique à Washington. L'impuissance de Donald Trump en politique intérieure aurait incité le président à concentrer ses efforts sur la guerre commerciale avec la Chine ou mettre à exécution ses menaces commerciales sur l'Union européenne. L'indice CAC 40 a gagné 1,24% à 5 137,94 pts et l’EuroStoxx50 1,14% à 3 243,98 pts.

En Europe, BMW (-3,71% à 74,07 euros) a vu ses résultats du troisième trimestre 2018 fraîchement accueillis sur la place de Francfort. Le constructeur automobile allemand a publié un bénéfice net de 1,40 milliard d'euros, en baisse de 23,9% sur un an. Ce chiffre ressort en dessous du consensus Facstet (1,6 milliards d'euros). Le profit avant impôts ressort à 1,84 milliard d'euros, en recul de 26,3%. BMW a été pénalisé par la mise en place des nouvelles procédures d'homologation en Europe (WLTP), les conflits commerciaux et des effets de change. L'augmentation des dépenses en R&D est également à signaler.


A Paris, Engie a progressé de 3,54% à 12,44 euros, soutenu par la publication de résultats neuf mois conformes aux attentes et la confirmation de ses prévisions annuelles. L'énergéticien a rassuré en assurant que les réacteurs nucléaires belges à l'arrêt redémarreraient selon le calendrier prévu. Quatre des six réacteurs à l'arrêt repartiront bien avant la fin de l'année, a précisé le groupe français. L'enjeu est d'importance. Les prévisions d'Engie dépendent en effet de son activité en Belgique.

M6 a perdu 3,04% à 16,90 euros, dans le sillage d'une publication trimestrielle en demi-teinte. Les investisseurs sont déçus de la légère hausse des recettes publicitaires de 0,4%. Mais en réalité, le groupe a été pénalisé par une comparaison avec son rival TF1, qui grâce à la diffusion de la Coupe du Monde au troisième trimestre, a surpassé les attentes et a vu ses recettes publicitaires bondir de 6,6%.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En zone euro, les ventes au détail sont stables au moins de septembre, après avoir augmenté de 0,3% en août. Elles étaient attendues en hausse de 0,1%, selon le consensus Reuters.

En Allemagne, la production industrielle a augmenté de 0,2% en septembre. Elle avait gagné 0,1% en août et le consensus Reuters était de +0,1%.

Aux Etats-Unis, aucun indicateur n'a été publié. 

Vers 17h30, l'euro cote 1,1470 dollar en hausse de 0,42%.