Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés jouent Biden

AOF - 03 novembre 2020


(AOF) - En attendant la vague bleue, les investisseurs ont surfé sur une vague verte.A quelques heures des premiers résultats de l'élection présidentielle américaine, les investisseurs espèrent un large succès de Joe Biden. Une victoire incontestée empêcherait les litiges juridiques et permettait au nouveau président démocrate de mettre rapidement en œuvre son ambitieux programme de relance de 2 000 milliards de dollars articulé autour des infrastructures. A Paris, BNP Paribas a été recherché .Le CAC 40 a bondi de 2,44% à 4 805,61 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a grimpé de 2,64% à 3 099,2 points.

En repli de 2,8% en début de séance, Bayer a finalement terminé en baisse de 0,85% à 41,85 euros. Le chimiste et pharmacien allemand a dévoilé des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes en raison de l'impact de la pandémie sur ses divisions Crop Science (agrochimie) et Pharma. Pour autant, le géant allemand a confirmé ses objectifs annuels, ce qui explique sans doute la certaine résilience de son action à Francfort. Au troisième trimestre, le bénéfice net ajusté de Bayer a atteint 0,81 euro par action, contre un consensus qui le donnait à 0,99 euro.

Deuxième forte hausse de l'indice CAC 40, BNP Paribas (+6,12% à 33,03 euros) entraîne dans son sillage ses concurrentes, Société Générale (+5,44% à 12,78 euros) et Crédit Agricole (+4,35% à 7,286 euros) à la faveur d'une publication trimestrielle de qualité. Les principales lignes du compte de résultats (revenus, coûts, provisions et profit ) ont surpris favorablement, de même que l'ensemble des divisions et le ratio de fonds propres durs. La banque de la rue d'Antin est ainsi en avance sur ses perspectives de résultat net part du groupe 2020. 

Lanterne rouge du SRD, Valneva a chuté de plus de 13% à 5,66 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs annuels dans le sillage de résultats neuf mois dégradés. Le spécialiste des vaccins contre les maladies rares est frappé de plein fouet par la chute de l'industrie du voyage. Il table désormais sur une perte d'Ebitda comprise entre 40 et 50 millions d'euros, contre entre -10 millions et zero euro auparavant. Le chiffre d'affaires est attendu désormais à 120 millions, contre entre 120 et 140 millions auparavant.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les commandes à l'industrie en septembre ont augmenté de 1,1% sur un mois, contre un consensus de 1% et un mois d'août en hausse de 0,6% (révisé de +0,7%). Hors transports, elles ont augmenté de 0.5%, contre +0,9% le mois précédent (révisé de +0,7%) et un consensus à 1%.

L'indice ISM dans la région de New York est ressorti en hausse à 65,1 en octobre, contre 56,1 au mois de septembre.


Vers 17H45, l'euro gagne 0,7% à 1,1724 dollar.