Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés souhaitent la bienvenue à Joe

AOF - 20 janvier 2021


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en hausse, soutenus par Biden et Netflix. Après avoir favorablement accueilli hier la détermination sans faille de la secrétaire du Trésor, Janet Yellen, à soutenir la croissance, les investisseurs ont salué l'investiture du Joe Biden. Netflix est l'autre moteur des marchés. Le numéro un mondial du streaming vidéo vient de dépasser officiellement la barre symbolique des 200 millions d'abonnés. Le CAC 40 a gagné 0,53% à 5 628,44 points. L'Euro Stoxx 50 a grimpé de 0,75% à 3 622 points.

Le secteur des semi-conducteurs a clairement le vent en poupe. Après les bons résultats préliminaires de STMicroelectronics et de Dialog Semiconductor, mais aussi les profits 2020 record dévoilés par le plus important fondeur mondial, TSMC, l'équipementier pour ce secteur ASML a favorablement surpris les investisseurs. En conséquence, l'action ASML (+2,9% à 452,5 euros) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice néerlandais AEX, portant ses gains depuis un an à plus de 65% et affichant un nouveau plus haut historique.

A Paris, LVMH a notamment gagné 3,39% à 507,70 euros. Les valeurs françaises du luxe ont été portées par le bon accueil réservé aux chiffres d'affaires trimestriels de Richemont (+2,8% à Zurich) et Burberry (+3,6% à Londres). Les chiffres dévoilés par le suisse et le britannique semblent de bon augure pour au moins trois raisons. Premièrement, ils confirment la santé retrouvée de l'Asie, zone clef du luxe. Deuxièmement, ils témoignent du rebond de la joaillerie, un segment qui compte pour les français, et particulièrement pour LVMH depuis le rachat de Tiffany.

Fnac Darty a terminé à la dernière place du SBF 120, au lendemain de la publication d'un point d'activité préliminaire pour l'année 2020. En reculant de 4,64% à 48,92 euros, le distributeur de biens d'équipements et de loisir a surtout déçu les investisseurs quant à ses perspectives 2021, jugées trop prudentes. Il vise en effet "une légère croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant par rapport à 2020" et anticipe un premier semestre toujours perturbé par la crise sanitaire.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En zone euro, l'inflation sur an est restée stable à -0,3% en décembre, conformément à la première estimation et contre +1,3% un an plus tôt. Sur un mois, les prix ont progressé de 0,3%.

L'indice NAHB, qui mesure la confiance des constructeurs immobiliers américains, est ressorti à 83 pour le mois de janvier 2021, décevant les attentes des analystes (86). En décembre 2020, l'indice s'établissait à 86.

Vers 17h40, l'euro abandonne 0,19% à 1,2117 dollar.