Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les tensions perdurent sur les taux, les Bourses européennes dans le rouge

AOF - 05 octobre 2018


(AOF) - Les marchés européens achèvent la semaine dans le rouge, dans un contexte de tensions persistantes sur le compartiment obligataire. Ainsi, le CAC 40 a cédé 0,95% à 5 359,36 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 0,88% à 3 345,51 points. Le rendement du 10 ans américain atteint 3,22% et celui du Bund allemand 0,567%. Cela rend mécaniquement les actions moins attractives au regard des obligations. La statistique US du jour s’est révélée mitigée. Si 134 000 emplois on été créés en septembre (contre 185 000 attendus), les pressions inflationnistes sur les salaires semblent modérées.

Unilever a cédé 0,65% à 4051,50 pence à Londres. Les investisseurs ne se réjouissent donc pas de l'abandon du projet de structure simplifiée basée aux Pays-Bas. Face à la grogne de certains actionnaires hostiles à la fermeture du siège social de Londres et à la sortie du titre de l'indice Footsie à la City, le géant anglo-néerlandais, fabricant entre autres des savons Dove et des thés Lipton a donc jeté l'éponge. Le projet devrait être approuvé par 75% des actionnaires britanniques et 50% des actionnaires néerlandais lors de deux votes prévus à la fin du mois.

Eutelsat (+6,93% à 22,83 euros) a affiché la plus forte progression de l'indice SBF 120, galvanisé par le relèvement de recommandation de Neutre à Acheter de Goldman Sachs. L'objectif de cours a été rehaussé de 20,5 euros à 26 euros. Le bureau d'études explique que l'action de l'opérateur de satellites et celle de son concurrent SES ont fait l'expérience d'une forte volatilité ces dernières années en raison d'une détérioration de la visibilité sur les résultats.

Vicat (-2,14% à 50,40 euros) a annoncé la signature d'un accord avec les actionnaires du cimentier bré Ciplan (Cimento do Planalto), portant sur l'acquisition d'environ 65% du capital. Le groupe français avait annoncé il y a quelque temps vouloir procéder à une acquisition dans un pays émergent. Cette opération est réalisée sous la forme d'une augmentation de capital réservée de 290 millions d'euros, qui permettra de rembourser l'essentiel de la dette actuelle de la société Ciplan.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, le déficit budgétaire au 31 août 2018 s'établit à 97,3 milliards d'euros contre -93,0 milliards d'euros à fin août 2017, a annoncé le ministère de l'Action et des Comptes publics. Les dépenses du budget général atteignent 224,1 milliards d'euros contre 221,8 milliards d'euros au 31 août 2017, tandis que les prélèvements sur recettes s'établissent à 39,6 milliards d'euros contre 40,6 milliards d'euros au 31 août 2017.

Après avoir diminué de 2,7 milliards en juillet, le déficit augmente de 2,2 milliards en août et atteint 5,6 milliards d'euros, ont annoncé les Douanes. Il reste cependant plus faible qu'en juin où il dépassait les 6 milliards et retrouve ainsi son niveau tendanciel. Le déficit se creuse considérablement pour les produits de l'industrie aéronautique et spatiale, en contrecoup du niveau exceptionnel des livraisons du mois de juillet. L'évolution de la balance commerciale est aussi défavorable pour les produits énergétiques.

En Allemagne, les commandes à l’industrie ont augmenté de 2% en août après un repli de 0,9% en juillet, a annoncé Destatis. Les économistes interrogés par Reuters n’anticipaient qu’une progression de 0,5%.

Aux Etats-Unis, 134 000 emplois on été créés au mois de septembre. Les économistes tablaient sur 185 000 emplois. Le chiffre d'août a été révisé de 201 00 à 270 000. De son côté le taux de chômage est ressorti en septembre à 3,7% contre un consensus de 3,8% après 3,9% au mois d'août.

En outre, le déficit de la balance commerciale américaine est ressorti à 53,2 milliards de dollars au mois d'août 2018 après 50 milliards en juillet (chiffre révisé de 50,1 milliards). Les économistes tablaient sur 53,5 milliards.



Vers 17h50, l'euro grappille 0,04% à 1,1518 dollar.