Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les tensions sino-américaines et le Coronavirus font plier les Bourses européennes

AOF - 22 juillet 2020


(AOF) - Après avoir mollement salué hier le plan de relance européen, les Bourses européennes sont nettement reparties à la baisse ce mercredi. La résurgence de la pandémie de Covid-19 inquiète, notamment aux Etats-Unis, faisant planer un risque sur la reprise de l’activité. De plus, le contexte est aussi marqué par un regain de tensions diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis. Côté valeurs, la publication d’Orpea a été saluée, tandis que celle de Valeo a été sanctionnée. Au son de la cloche, le CAC 40 a perdu 1,32% à 5 037,12 points et l’EuroStoxx 50 a reculé de 1,02% à 3 370,76 points.

Kingfisher a "cassé la baraque" ce mercredi. La chaîne de magasins de bricolage, maison-mère de Castorama et Brico Dépôt, s'est adjugée près de 14% à 256,30 pence, après avoir annoncé qu'elle anticipait un bénéfice semestriel ajusté avant impôt supérieur à celui de l'année passée. Kingfisher a également révélé qu'au 18 juillet 2020, ses ventes du deuxième trimestre étaient en hausse de 21,6% à périmètre comparable, en particulier grâce à la réouverture des magasins au Royaume-Uni et en France à partir de mi-avril.

La crise du Covid-19 a pesé lourdement sur le secteur automobile au premier semestre. Valeo en est l’illustration du jour, avec des résultats semestriels nettement dans le rouge et inférieurs aux attentes, combinés à des perspectives prudentes. En Bourse, les investisseurs ont sanctionné : -5,08% à 23 euros pour le titre. Ce fort repli est toutefois à mettre au regard du bond de 60% ces trois derniers mois.

Orpea (+7,42% à 108,60 euros) a fait preuve de résilience au deuxième trimestre 2020. Ainsi, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a publié un chiffre d'affaires de 923,2 millions d'euros sur la période, en légère baisse de 0,8% à données publiées et de -5,5% en organique par rapport au deuxième trimestre 2019. Des données satisfaisantes dans un contexte de crise du Covid-19, qui a particulièrement pesé sur les cliniques SSR et hôpitaux psychiatriques.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, les ventes de logements anciens ont atteint 4,72 millions d'unités en rythme annuel au mois de juin, en ligne avec le consensus Briefing.com de 4,7 millions.

Les stocks américains ont enregistré une progression inattendue lors de la semaine du 17 juillet. L'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a annoncé que les stocks de pétrole brut avaient gonflé de 4,9 millions de barils à 536,6 millions ; là où les spécialistes interrogés par S&P Global Platts anticipaient en moyenne un recul de 1,9 million de barils.

Vers 17h45, l'euro avance de 0,46% à 1,1586 dollar.