Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'espoir continue de bercer les marchés

AOF - 05 septembre 2019


(AOF) - Les marchés actions ont signé une deuxième séance consécutive de hausse. Ils ont bénéficié du regain de confiance des investisseurs vis-à-vis de l’issue de la guerre commerciale. Les discussions reprendront en effet en octobre. Dans ce climat porteur, les investisseurs ont bien accueilli des indicateurs économiques rassurants aux Etats-Unis. Les créations d'emplois dans le secteur privé et l'ISM des services ont notamment dépassés les attentes. A Paris, Safran a bondi grâce à des résultats semestriels solides. Le CAC 40 a gagné 1,11% à 5 594 points, l'Euro Stoxx 50, 0,9% à 3 482 points.

A Londres, Boohoo a bondi de 15% à 279,7 pence à la Bourse de Londres après avoir relevé son objectif de chiffre d'affaires annuel en raison d'un premier semestre meilleur qu'attendu. Ainsi, le groupe britannique spécialisé dans la vente de vêtement en ligne anticipe désormais une croissance comprise entre 33% et 38% contre une précédente fourchette cible de 25% à 30%. Par ailleurs, Boohoo continue de tabler sur une marge d'Ebitda de l'ordre de 10% sur la période.

A Paris, Safran s’est adjugé la troisième place du CAC 40, à la faveur d’un gain de 5,1% à 138 euros, dans le sillage de résultats semestriels supérieurs aux attentes. Ces derniers ont permis à l'équipementier pour l'aérospatiale et la défense de relever ses objectifs annuels (jugés prudents par les investisseurs en février dernier) et de reléguer au second plan l’épine dans le pied que représente le dossier Boeing.

Boiron a abandonné 8,5% à 36,05 euros après la publication de résultats semestriels en net repli liés à la décision gouvernementale de ne plus rembourser l'homéopathie en 2021. Le laboratoire a prévenu que son résultat opérationnel annuel sera en fort recul. Sur les six premiers mois de l'année, Boiron est tombé dans le rouge avec une perte nette de 0,393 million d'euros, contre un bénéfice de 21,605 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel a chuté de 83,1% à 5,994 millions "conséquence pour l'essentiel de la baisse du chiffre d'affaires, liée au dénigrement de l'homéopathie".

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les commandes à l'industrie en Allemagne ont reculé de 2,7% sur un mois en juillet. Les économistes tablaient sur un repli de 1,5% après -2,7% en juin (chiffre révisé de -2,5%).

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP révèle que le secteur privé américain a créé 195 000 emplois en août 2019. Le consensus Reuters tablait sur 149 000 après 142 000 (chiffre révisé de 156 000) en juillet.

Les commandes à l'industrie ont augmenté de 1,4% en juillet aux Etats-Unis, dépassant le consensus Reuters de +1%. Elles avaient augmenté de 0,5%, chiffre révisé de +0,6% en juin.

L'indice des directeurs d'achat (ISM) pour le secteur des services est ressorti à 56,4 en août, contre un consensus Reuters de 54 et 53,7 en juillet.

La productivité a augmenté de 2,3% au deuxième trimestre aux Etats-Unis, dépassant le consensus Reuters : 2,2%. Les coûts du travail ont, eux, progressé de 2,6% alors qu'ils étaient anticipés en hausse de 2,5%.

Vers 17h30, l'euro cote 1,1049 dollar, en hausse de 0,12%.