Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'Europe a creusé ses pertes face aux nouvelles mesures anti-covid

AOF - 21 octobre 2020


(AOF) - Après avoir ouvert en hausse, les marchés européens se sont rapidement retrouvés dans le rouge face aux nouvelles mesures anti-covid-19 imposées un peu partout sur le Vieux Continent. Pourtant, à Washington, les négociations sur le tant attendu second plan de relance continuent de progresser, lentement mais sûrement. Donald Trump s'est même montré favorable à un soutien encore plus important que celui demandé par les démocrates. Pauvre en statistiques, la journée a été chargée en trimestriels. A la clôture, le CAC 40 a perdu 1,53% à 4 853,95 points et l'EuroStoxx50, 1,55% à 3 177,93 points.

Nestlé a perdu 0,32% à 107,08 francs suisses après une publication trimestrielle meilleure que prévu. Au troisième trimestre 2020, le groupe agroalimentaire suisse a dégage une croissance organique de 4,9% après 2,8% au deuxième trimestre. Il a bénéficié de la forte demande pour ses produits destinés aux animaux de compagnie et pour ses produits de santé. Fort de cette performance, le numéro un mondial du secteur devant le français Danone a relevé son objectif de croissance des ventes pour l'exercice.

Vivendi s'est propulsé en tête de l'indice phare parisien et a progressé de 1,57% à 25,25 euros au lendemain de la publication de ses revenus du troisième trimestre de son exercice 2020. Les investisseurs apprécient la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes du marché. Le groupe de contenus et de médias a ainsi fait état d'une hausse de 0,7%, à taux de change et périmètre constants (tcc), de son chiffre d'affaires trimestriel à 4,022 milliards d'euros.

Vinci (-3,18% à 71,90 euros) sous-performe le marché malgré la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre de son activité 2020 légèrement supérieur à l'attente des analystes. Si le groupe de construction et de concessions se montre confiant dans la capacité de la société à rebondir en 2021, il anticipe une baisse significative de ses résultats pour l'exercice 2020.

 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux États-Unis, les stocks hebdomadaires de brut ont reculé de 1,001 million de barils, en ligne avec l'attente des économistes de -1,021 million après -3,818 millions la semaine précédente. Les stocks d'essence ont, en revanche, avancé de 1,895 million de barils contre un consensus de -1,829 million après -1,626 million la semaine précédente. Les stocks de produits distillés se sont, pour leur part, repliés de 3,832 millions de barils. Le marché visait un repli de 1,743 million après -7,244 millions la semaine précédente.

Aux États-Unis, les nouvelles demandes de prêts immobiliers hypothécaires mesurées par la Mortgage Bankers Association (MBA) sont en repli de 0,6% sur une semaine après -0,7% la semaine précédente.

 

Vers 17h45, l'euro avance de 0,41% à 1,1874 dollar.