Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Malgré l'emploi américain, les Bourses européennes terminent dans le vert

AOF - 05 juin 2019


(AOF) - Les Bourses européennes ont clôturé la séance en légère hausse, dans le sillage d’une série de statistiques contrastées. Si les investisseurs ont accueilli dans le calme les PMI européens de mai, l'emploi privé américain a nettement déçu. En parallèle, la guerre commerciale que livre les Etats-Unis au reste du monde demeure un sujet d’inquiétudes. Les déclarations du président de la Fed, qui prendra « les mesures qui s'imposent pour soutenir la croissance », ont de nouveau profité aux indices. Le CAC 40 a avancé de 0,45% à 5 292 points et l’EuroStoxx 50 de +0,19% à 3 339,95 points.

En Europe, Telecom Italia (-0,88% à 0,45 euro) a annoncé la conclusion d'un accord portant sur la vente de sa filiale de télédiffusion Persidera. Concrètement, l'opérateur italien et GEDI Gruppo Editoriale vont céder leur participation respective de 70% et 30% au fonds F2i et à EI Towers pour une valeur d'entreprise de 240 millions d'euros. Une bonne nouvelle pour Télécom Italia, qui cherche à se désendetter. L'opération, qui s'inscrit dans le cadre de son plan stratégique 2019-2021, devrait avoir impact d'environ 160 millions d'euros sur la dette nette du groupe.

A Paris, Bourbon a bondi de 9,55% à 1,95 euro après l'annonce de son possible renflouement. En graves difficultés financières, le groupe de services maritimes pour l'industrie pétrolière et gazière négocie depuis trois ans avec ses principaux créanciers (BNP Paribas, Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Natixis et Société Générale) une solution pour sauvegarder son activité. Ce matin, la société, encore contrôlée à plus de 60% par Jacques de Chateauvieux, a révélé avoir reçu une offre de restructuration émise par ses principaux créanciers et crédit-bailleurs, dont la banque chinoise ICBC.

Fleury Michon a cédé 3,01% à 38,70 euros après la révision à la baisse de sa prévision de résultat opérationnel au premier semestre 2019. Le groupe agroalimentaire français a prévenu que cet indicateur clef de rentabilité serait négatif. Le spécialiste des plats cuisinés rappelle que l'épidémie de peste porcine et ses impacts sur le cheptel chinois en particulier, a eu pour conséquence depuis plusieurs semaines une forte hausse du prix du porc et du jambon de porc.


Les chiffres macroéconomiques du jour


Selon l'estimation définitive du bureau d’études IHS Markit, l’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 51,2 en mai 2019 en France, pour un consensus de 51,3 et 50,1 en avril. Pour les services, le PMI est ressorti à 51,5 en mai pour un consensus de 51,7 et 50,5 en avril.

Selon l'estimation définitive du bureau d'études IHS Markit, l'indice des directeurs d'achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 52,6 en mai 2019 en Allemagne, pour un consensus de 52,4 et 52,2 en avril. Pour les services, le PMI est ressorti à 55,4 en mai pour un consensus de 55 et 55,7 en avril.

Selon l'estimation définitive du bureau d'études IHS Markit, l'indice des directeurs d'achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 51,8 en mai 2019 en zone euro, pour un consensus de 51,6 et 51,5 en avril. Pour les services, le PMI est ressorti à 52,9 en mai pour un consensus de 52,5 et 52,8 en avril.

En avril 2019 par rapport à mars 2019, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,3% dans la zone euro (ZE19), selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. En mars 2019, les prix avaient diminué de 0,1% dans la zone euro. En avril 2019 par rapport à avril 2018, les prix à la production industrielle ont augmenté de 2,6% dans la zone euro.


En zone euro, les ventes au détail ont reculé de 0,4% entre mars et avril 2019, selon les données communiquées par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ainsi, elles ressortent conformes au consensus. En mars 2019, le volume du commerce de détail était resté stable dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, l'indice ISM des services est ressorti à 56,9 contre un consensus de 55,5 et après 55,5 en avril.

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP révèle que le secteur privé américain a créé 27 000 emplois en mai 2019. Le consensus Reuters tablait sur 180 000 après 271 000 (chiffre révisé de 275 000) en avril.

Vers 17h50, l'euro abandonne 0,08% à 1,1245 dollar.