Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Nouvelle séance sous le signe de la prudence sur les places financières européennes

AOF - 26 juin 2019


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé sur une note prudente mercredi, dans un climat d’incertitudes concernant l’issue du conflit commercial sino-américain. Si le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a déclaré qu’un accord était bouclé à « environ 90 % », Donald Trump a menacé d'imposer de nouvelles taxes sur les importations chinoises si des progrès n’étaient pas réalisés lors de sa rencontre avec Xi Jinping, lors du G20. Au son de la cloche, le CAC 40 a perdu 0,25% à 5 500,72 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,04% à 3 442,95 points.

En Europe, Adidas (+2,87% à 270,75 euros) était bien orienté grâce au soutien d'un analyste. En effet, Berenberg a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter sur le titre Adidas, ainsi que son objectif de cours de 206 à 315 euros, car il a identifié un point d'entrée attractif sur la valeur. Le bureau d'études explique le groupe aux trois bandes se traite avec une décote de 20% par rapport à Nike et de 10% par rapport au monde global du sportswear, alors que le momentum devrait s'améliorer.

A Paris, Schneider Electric a progressé de 0,74% à 78,64 euros, se rapprochant de son record de 79,50 euros atteint vendredi dernier. Le marché accueille favorablement la confirmation des objectifs à court et moyen terme du fournisseur de solutions numériques combinant énergie et automatismes. A l'occasion d'une journée investisseurs, le groupe a confirmé son ambition d'atteindre en 2019 une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 3 et 5 % et une hausse organique de la marge d'Ebita ajusté comprise entre +20 et +50 points de base.


TechnipFMC a gagné 2,94% à 22,39 euros, soutenu par la fin de plusieurs enquêtes anti-corruptions. La société de services pétroliers a accepté de payer 301,3 millions de dollars aux autorités américaines et brésiliennes dans le cadre d'un accord de règlement global d'enquêtes sur des soupçons de corruption au Brésil. Ces enquêtes portaient sur des agissements remontant à plus de dix ans.


Les chiffres macroéconomiques du jour


En juin 2019, la confiance des ménages dans la situation économique s’accroît pour le sixième mois consécutif en France. C'est ce qu'a annoncé l'Insee. L’indicateur qui la synthétise gagne 2 points. À 101, il dépasse sa moyenne de longue période (100) pour la première fois depuis avril 2018. Il est également supérieur au consensus Reuters s'élevant à 100.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont reculé de 1,3% en mai alors qu'elles étaient anticipées en repli de seulement 0,1% par le consensus Reuters. Hors transports, elles ont progressé de 0,3% contre +0,1% anticipé. Hors défense et aéronautique, les commandes de biens durables ont augmenté de +0,4%, à comparer avec un consensus de +0,1%.

Vers 17h45, l'euro prend 0,13% à 1,1384 dollar.