Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Poursuite du rebond sur un espoir de vaccin pour le coronavirus

AOF - 05 février 2020


(AOF) - Les indices européens ont clôturé en hausse pour la troisième séance consécutive ce mercredi. En plus des bons résultats de grandes entreprises telles que BNP Paribas ou Vinci, les investisseurs ont pu être rassurés par les informations provenant de médias chinois, selon lesquelles un traitement efficace aurait été trouvé pour soigner les malades du coronavirus. Les publications contrastées sur les PMI et les ventes au détail en zone euro, Allemagne et France, ne semblent pas avoir pesé. Le CAC 40 progresse ainsi de 0,85% à 5 985,40 points et l'EuroStoxx 50 de 1,52% à 3 778,84 points.

En Europe, Siemens (+0,41% à 113,44 euros) a présenté un EBITDA industriel ajusté pour le premier trimestre (clôturé le 31 décembre) de son exercice 2020 en baisse de 30% à 1,43 milliards d'euros, décevant ainsi le consensus de 1,88 milliards. Le revenu net est également en baisse de 3% à 1,09 milliards d'euros, alors que le chiffre d'affaires affiché progresse légèrement pour atteindre 20,32 milliards mais recule de 1% en comparable. Le groupe allemand a souffert de la conjoncture macroéconomique sur son activité des Industries Digitales et de reports de projets dans les énergies renouvelables.

Première banque française à présenter ses comptes du quatrième trimestre, BNP Paribas (+0,65% à 49,61 euros) a dévoilé une performance supérieure aux attentes, mais elle s'accompagne d'une réduction de son objectif de rentabilité. Elle vise désormais une rentabilité des fonds propres tangibles de 10% cette année contre 10,5% auparavant alors qu'elle confrontée à un environnement de taux d'intérêt plus faible qu'il y a un an. Au cours des derniers mois, plusieurs banques européennes, dont Credit Suisse et HSBC, ont également revu à la baisse leur objectif de rentabilité.

Vinci (+1,81% à 104,05 euros) a fini parmi les plus fortes hausses du CAC 40 dans la foulée de l'annonce de la continuité d'une progression de ses revenus pour l'exercice 2020. Le spécialiste de la construction et des concessions précise cependant dans son communiqué que cet accroissement de chiffre d'affaires sera moindre qu'en 2019. Xavier Huillard a profité de la conférence de presse qui a suivi l'annonce des résultats pour faire un point sur l'impact du coronavirus sur le trafic aéroportuaire en lien avec la Chine. Le PDG du groupe a déclaré que la crise reste gérable si elle se contient au pays.


Les chiffres macroéconomiques du jour


Les indices PMI français sont ressortis en baisse pour le mois de janvier 2020: celui des services s'est établi à 51, contre un mois précédent à 52,4 et un consensus à 51,7, et le composite est tombé à 51,1, contre un mois de décembre à 52 et un consensus à 51,5.

Les indices PMI de la Zone Euro pour le mois de janvier 2020 sont ressortis au-dessus des attentes à 52,5 sur les services et 51,3 pour le composite, contre un consensus à 52,2 et 50,9 et un mois précédent à 52,8 et 50,9 respectivement. En Allemagne, le PMI des services gagne 1,3 point à 54,2, conforme au consensus, et le PMI composite gagne 1 point à 51,2 et bat le consensus de 51,1.

Les ventes au détail en Zone Euro ont reculé de 1,6% sur un mois en décembre 2019, plus que le consensus qui attendait un recul de 0,9%, et après une progression de 0,8% en novembre. Sur l'année, elles progressent de 1,3%, contre un consensus de +2,4% et après +2,4% en 2018. En France, la tendance est la même: les grèves ont pesé sur les ventes au détail, qui ont reculé de 1,4% en décembre (+1% en novembre), et ont progressé moins vite sur l'année à +2,5% contre +3,3% en 2018.

Aux Etats-Unis, la croissance du secteur des services a enregistré une accélération surprise en janvier, a annoncé l'Institute for Supply Management. L'indice des directeurs d'achat est ressorti à 55,5, à comparer avec un consensus s'élevant à 55 et 54,9 en décembre.

De plus, la croissance du secteur privé a accéléré aux Etats-Unis en janvier, a confirmé le bureau d'études IHS Markit. L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur des services est ressorti à 53,4 en janvier, contre une première estimation de 53,2 et 52,8 en décembre. Le PMI Composite, qui prend en compte les services et le secteur manufacturier, est lui passé de 52,7 à 53,3 entre décembre et janvier. Il avait été annoncé initialement à 53,1.

Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 48,9 milliards de dollars en décembre, à comparer avec un consensus Reuters s'élevant à 48,2 milliards de dollars et 43,7 milliards de dollars en novembre, chiffre révisé de 43,1 milliards de dollars.

Enfin, Le secteur privé américain a créé 291 000 emplois en janvier, à comparer avec un consensus Reuters s'élevant à 156 000 et 199 000 en décembre, chiffre révisé de 202 000. 


Vers 18h, l'euro cède 0,35% à 1,1005 dollar.