Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Regain de craintes quant à un nouveau confinement, les Bourses européennes ont dévissé

AOF - 21 septembre 2020


(AOF) - Un vent de défiance a soufflé sur les Bourses européennes ce lundi. Les investisseurs se sont inquiétés de la résurgence de la pandémie de Covid-19 en Europe et de l'impact de potentielles nouvelles mesures de restrictions pour l'endiguer. Les valeurs aéronautiques, automobiles et du tourisme en ont particulièrement pâti. Les « bancaires » étaient également à la peine, suite à des accusations de circulation d’argent sale. Au son de la cloche, le CAC 40 a abandonné 3,74% à 4 792,04 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 3,74% à 3 160,95 points.

Ce fut une nouvelle séance difficile qu'a traversé Rolls-Royce, qui a chuté de 10,96% à 160,40 pence sur la place de Londres. Afin de renforcer son bilan, mis à mal par la crise du Covid-19, le motoriste britannique considère de lever jusqu'à 2,5 milliards de livres sterling. Plusieurs options sont envisagées, notamment une augmentation de capital, a indiqué le groupe, qui n’a toutefois pas encore pris de décision définitive.

A Paris, Vallourec a abandonné 11,37% à 17,78 euros dans la perspective d'une restructuration financière qui risque de pénaliser les actionnaires actuels. Les investisseurs redoutent le lancement d'une augmentation de capital combinée à une transformation de la dette en actions. Cette solution, qui a permis de sauver CGG il y a quelques années, a un gros inconvénient : elle dilue souvent considérablement la participation des actionnaires actuels.

Le secteur bancaire a souffert d'importants dégagements. Outre la publication d'une enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) sur la participation par plusieurs grandes banques mondiales à près de 2 100 milliards de dollars de transactions suspectes entre 2000 et 2017, il est pénalisé du regain d'inquiétude à propos d'un nouveau confinement du fait du Covid-19. Société Générale a lâché 7,66%, BNP Paribas -6,37% et Credit Agricole -5,36%.


Les chiffres macroéconomiques du jour


Aucun indicateur notable n'était attendu.

Vers 17h45, l'euro recule de 0,85% à 1,1739 dollar.