Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Résultats, croissance, chômage: quand rien ne va...

AOF - 30 juillet 2020


(AOF) - Journée galère aujourd'hui pour les bourses européennes, qui ont toutes fini nettement en baisse. La journée a été marquée par de très nombreux résultats d'entreprises, parmi lesquelles beaucoup ont publié une perte (Total, Airbus, Renault...). Les publications macroéconomiques n'ont pas aidé, puisque l'Allemagne a enregistré le plus fort recul de son PIB sur un trimestre, pareil pour les Etats-Unis où, par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont remonté pour la seconde fois d'affilée. Ainsi le CAC 40 a perdu 2,13% à 4 852,94 points, et l'EuroStoxx50, 2,97% à 3 202,07 points.

Fraichement entré (le 22 juin) au sein de l'indice phare parisien à la place de Sodexo, Teleperformance a bondi de 5,52% à 250,30 euros et s'est adjugé la première place d'un CAC 40 en repli de 0,8%. Les investisseurs applaudissent la publication des résultats du premier semestre 2020 ainsi que les perspectives de l’expert français des centres d’appels. Le groupe a ainsi publié des revenus semestriels en hausse de 5% à 2,66 milliards d'euros en données comparables dont 1,307 milliard au deuxième trimestre (+3,8% en comparables).


Danone (-5,38% à 57,02 euros) a dévoilé au titre du premier semestre un résultat net, part du groupe, en repli de 9,9% à 1,1 milliard d'euros et un résultat opérationnel courant de 1,7 milliard d'euros, en repli de 8,4%. La marge opérationnelle courante du groupe d'agroalimentaire a baissé de 72 points de base, à 14%. Cette baisse inclut l'impact négatif pour 93 points de base des coûts supplémentaires directement liés au Covid-19 qui ont été engagés au cours du semestre pour assurer la sécurité des salariés et le maintien de la chaîne d'approvisionnement.

Total (-1,60% à 31,93 euros) a affiché une perte de 8,335 milliards de dollars lors du premier semestre 2020, contre un bénéfice de 5,867 milliards l'an dernier à la même époque. Ce montant prend en compte une dépréciation exceptionnelle d'actifs au deuxième trimestre de 8,1 milliards de dollars, dont 7 milliards dans les sables bitumineux aux Canada. Le résultat net ajusté part du groupe est ressorti à 1,91 milliard de dollars, en baisse de 66%, et le résultat opérationnel net ajusté des secteurs s'est établi à 3,121 milliards de dollars (-55%).


Les chiffres macroéconomiques du jour


Le PIB allemand s'est contracté de 11,7% au deuxième trimestre 2020, en données annualisées, contre une contraction de 2,3% précédemment et un chiffre de -11,3% attendu par le consensus. D'un trimestre sur l'autre, il a reculé de 10,1%, contre -2,2% au précédent trimestre et un consensus de -9%.

En zone euro, le taux de chômage en juillet a augmenté de 0,1 point par rapport à juin, à 7,8%, alors que le consensus l'attendait inchangé. 

Le sentiment économique en zone euro en juillet est lui en hausse plus marquée, à 82,3 contre 75,8 (révisé) en juin, et dépasse le consensus de 81. La confiance des consommateurs a, elle, reculé, désormais à -15 (conforme au consensus), contre -14,7 en juin.

Le PIB américain a chuté de 32,9% au deuxième trimestre en rythme annuel alors qu'il était attendu en recul de 34,1%, selon le consensus Reuters. Il avait déjà baissé de 5% au premier trimestre.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont progressé pour la deuxième séance consécutive, à 1,434 million contre 1,422 million la semaine passée, chiffre révisé de 1,416 million. Le consensus Reuters est de 1,45 million.

 

Vers 17h45, l'euro recule de 0,06% à 1,1785 dollar.