Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Timide repli, le secteur bancaire a pesé

AOF - 21 mars 2019


(AOF) - Indécis une partie de la séance, les principaux marchés actions européens ont finalement clôturé en très légère baisse, malgré la bonne orientation de Wall Street. Les projections de la Fed indiquent qu’elle ne devrait pas relever ses taux en 2019 et les remonter une seule fois en 2020. Elle va en outre arrêter de réduire son bilan en septembre et non plus en décembre, comme certains de ses membres l'avaient laissé entendre. A Paris, la grave crise de gouvernance chez EssilorLuxottica a fait la une. Le CAC 40 a reculé de 0,07% à 5 379 points. L'Euro Stoxx 50 a cédé 0,06% à 3 371 points.

Le secteur bancaire européen a reculé nettement en raison d'une Fed plus accommodante que prévu, qui pèse sur les taux à long terme des deux côtés de l'Atlantique. BNP Paribas a perdu 2,6% à 43,385 euros, Société Générale, 2,4% à 26,58 euros et Crédit Agricole, 1,71% à 10,922 euros. En Allemagne, Deutche Bank a perdu 4,1%. La Banque centrale américaine a fait connaître ses nouvelles projections économiques, qui comprennent les fameux " dots ", son graphique à points qui fournit les indications sur l'évolution prochaine des taux. Or, il signale que la Fed ne devrait pas augmenter ses taux en 2019, comme le marché l'anticipait déjà.

A Paris, EssilorLuxottica a cédé 6,55% à 98,12 euros, les investisseurs s'inquiètent des conséquences économiques pour le numéro un mondial des lunettes et verres optiques de la grave crise qui secoue sa gouvernance. Dans un communiqué publié mercredi soir, Léonardo Del Vecchio, le PDG du groupe et principal actionnaire via son fonds Delfin, a dénoncé "une violation des accords" et "des règles de gouvernance de la société". Il reproche à Essilor d'empêcher le transfert de ses responsabilités opérationnelles à son bras droit, Francesco Milleri.

Après avoir perdu 6,5% hier, Elior a abandonné 4,37% à 12,05 euros. Les investisseurs sont déçus par la confirmation de discussions exclusives avec le fonds d'investissement PAI Partners concernant une cession potentielle de ses activités de concessions regroupées au sein de sa filiale Areas. " À ce stade, toute indication sur l'issue de ces discussions est tout à fait prématurée ", a cependant indiqué le groupe de restauration collective, qui " ne souhaite faire aucun commentaire additionnel et communiquera en temps voulu, conformément à la réglementation en vigueur ".

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice des indicateurs avancés a progressé de 0,2% en février, en ligne avec les attentes.

Les inscriptions au chômage ont reculé de 9 000 lors de la semaine du 16 mars à 211 000. Le consensus Reuters s'élevait à 225 000.

L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie a progressé à 13,7 en mars contre -4,1 en février et un consensus Reuters de 4,5.

Vers 18h, l'euro cède 0,63% à 1,1361 dollar.