Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Une séance pour rien

AOF - 01 novembre 2018


(AOF) - En hausse une grande partie de la séance, les marchés actions européens ont finalement clôturé en léger repli. Les échanges ont été limitées en raison du jour de la Toussaint, férié dans de nombreux pays européens. La cote a été animée par les résultats ou chiffres d'affaires solides d'entreprises comme BT ou ArcelorMittal en Europe et DowDupont aux Etats-Unis. Le CAC 40 a finalement abandonné 0,15% à 5 085,78 points tandis que l'Euro Stoxx a cédé 0,03% à 3 196,56 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Carlsberg a progressé de 0,96% à 733,60 couronnes danoises après l'annonce de ventes supérieures aux attentes au troisième trimestre 2018. Le brasseur danois a confirmé son objectif 2018 relevé la semaine dernière. Il table sur une croissance annuelle de son bénéfice d'exploitation comprise entre 10% à 11%. Sur la période de trois mois close fin septembre, le quatrième brasseur au monde a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 7,4% à 17,6 milliards de couronnes (2,36 milliards d'euros). Les analystes tablaient sur 17,2 milliards.

En repli à l'ouverture, ArcelorMittal a progressé de 0,84% à 22,225 euros, soutenu par des perspectives encourageantes. Le premier sidérurgiste du monde prévoit une nouvelle amélioration de ses résultats grâce à la demande soutenue d'acier dans le monde entier. Le groupe continue de tabler sur une hausse de 2% à 3% de la consommation mondiale d'acier en 2018. Bien implanté aux Etats-Unis, il a par ailleurs confirmé être l'un des gagnants du relèvement à 25% des droits de douane sur l'acier décidé par Donald Trump. Cette décision lui permet en effet de relever ses prix de vente.

Air France-KLM a bondi de plus de 6,5% à 9,12 euros. UBS a relevé son objectif de cours sur le titre de 8,35 à 8,60 euros tout en réitérant son opinion Neutre. Le broker a pris acte des résultats trimestriels supérieurs aux attentes dévoilés par la compagnie aérienne. Toutefois, il reste prudent vis-à-vis des perspectives 2019 du groupe. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les dépenses de construction sont restées stables au mois de septembre aux Etats-Unis. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,2% après +0,8% en août (chiffre révisé de +0,1%).

L'ISM manufacturier est ressorti en octobre à 57,7% contre un consensus de 58,7% et 59,8% en septembre. Il s'établit à son plus bas niveau depuis six mois.

La productivité américaine au troisième trimestre a progressé de 2,2% contre un consensus de 2,1% après +3% au trimestre précédent (chiffre révisé de +2,9%). Le coût du travail au troisième trimestre a augmenté de 1,2% contre un consensus de 1,1% après la baisse de 1,1% (chiffre révisé de -1%) au trimestre précédent.

Ce soir, l'euro grimpe de 0,72% à 1,1401 dollar