Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Wall Street fermé, CAC atone

AOF - 26 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé proches de l'équilibre au terme d'une séance atone. A Paris comme dans le reste de l'Europe, la prise de risque a été très limitée en raison de la fermeture de Wall Street aujourd'hui pour cause de Thanksgiving. La Bourse américaine n'ouvrira qu'une demi-séance demain. Sans leur traditionnelle boussole, les investisseurs ont donc géré les affaires courantes. A la Bourse de Paris, aucune logique sectorielle ne s'est dégagée. Le CAC 40 a cédé 0,08% à 5 566,79 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a progressé de 0,17% à 3 517,90 points.

Aviva a reculé de 0,66% à 325,45 pence à la Bourse de Londres, après avoir dévoilé sa nouvelle politique de dividende lors d'un point d'activité. L'assureur britannique a annoncé le versement d'un dividende intérimaire 2020 de 7 pence par action, qui sera versé en janvier 2021. Le conseil d'administration s'est également prononcé en faveur d'un dividende supplémentaire de 14 pence, dont le versement sera décidé au mois de mars, portant le total à 21 pence par action pour le compte de l'exercice 2020. Une baisse de près d'un tiers par rapport à 2018, mais une nette hausse en dépit du contexte.

Cognac mis à part, Rémy Cointreau partage un autre point commun avec Pernod Ricard. Le propriétaire de la célèbre cuvée Louis XIII a tendance à baisser en Bourse après une publication solide ou tout du moins meilleure que prévu. Aujourd'hui, il n'échappe pas à la règle, son titre cédant 1,79% à 148,20 euros. Plus encore que le numéro deux mondial du secteur, la maison de Charentes est jugée trop chère. Dans une note publiée ce matin, Jefferies observe que l'action évolue sur des multiples de 50 fois ses résultats attendus cette année, contre 24 fois pour le secteur des biens de consommation courante.

En dépit du démenti d'Orange concernant un projet d'acquisition d'Atos, l'action de cette dernière a affiché l'une des principales progressions de l'indice CAC 40 (+1,03% à 74,80 euros). Ces rumeurs ont couru sur les marchés à la suite de la décision favorable du Conseil d'Etat au sujet d'un litige fiscal qui va entraîner le remboursement par l'Etat de 2,2 milliards d'euros d'impôts à l'opérateur télécoms.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En novembre 2020 en France, la confiance des ménages dans la situation économique baisse nettement, révèle l'Insee. L'indicateur qui synthétise cette confiance perd quatre points par rapport à octobre. À 90, il atteint son plus bas niveau depuis décembre 2018 et demeure en dessous de sa moyenne de longue période (100).

Vers 17h30, l'euro abandonne 0,08% à 1,1905 dollar.