Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - En hausse avec les résultats, avant le discours sur l’état de l’Union

AOF - 06 février 2019


(AOF) - Les marchés américains ont confirmé leur orientation haussière en seconde partie de séance, soutenus par des résultats d’entreprises favorables, à l’image d’Estée Lauder ou encore Ralph Lauren. Et ce, en attendant le discours de Donald Trump sur l’état de l’Union. Les investisseurs seront alors attentifs aux nouvelles indications concernant les discussions commerciales sino-américaines. Niveau macroéconomique, l’ISM des services est ressorti en dessous des attentes en janvier. Le Dow Jones a clôturé en progression de 0,68% à 25411,52 pts et le Nasdaq Composite a gagné 0,74% à 7 402,08 pts.

Alphabet, société-mère de Google, a finalement gagné 1,16% à 1 145,99 dollars même si les investisseurs s’inquiétent de la forte hausse des coûts, qui pèse sur la marge opérationnelle. Cette crainte vient régulièrement pénaliser l’action de la célèbre firme Internet à l’occasion de ses résultats. Cette progression des dépenses reflète les efforts réalisés par le groupe américain pour se diversifier hors de la publicité, qui a représenté 83% de ses revenus en 2018.

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, l'indice ISM des services est ressorti à 56,7 en janvier. Il avait atteint 58 en décembre (chiffre révisé de 57,6), et le consensus le donnait à 57.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE

Apple a soldé son litige avec l'administration fiscale française à propos du montant des impôts payés par le fabricant de l'iPhone, rapporte la presse. Le groupe américain a accepté de payer près de 500 millions de dollars, selon L'Express/L'Expansion.

ARCHER DANIELS MIDLANDS

Archer Daniels Midland est attendu en légère baisse à l'ouverture de Wall Street après la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Au quatrième trimestre 2018, le groupe agroalimentaire américain a réalisé un bénéfice net en baisse de 60% à 315 millions de dollars, ou 55 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA s'est établi à 88 cents, au-dessous du consensus qui le donnait à 92 cents. Le chiffre d'affaires a reculé de 1,2% à 15,9 milliards alors que le marché tablait sur 16,8 milliards.

BOEING
Boeing voudrait accélérer l'assemblage de son 737 à partir de la première semaine de juin, selon les informations de Reuters. Le géant américain aurait ainsi pour objectif de construire 57 de ces monocouloirs par mois à compter du 3 juin, contre 52 actuellement, ajoute le média. Cette accélération des cadences tend à suivre l'évolution de la demande mondiale et le concurrent européen Airbus.

ESTÉE LAUDER 

Estée Lauder est attendu en nette hausse à l'ouverture de Wall Street. Le groupe américain de cosmétiques a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses prévisions annuelles. Au deuxième trimestre de son exercice fiscal 2018/2019, le concurrent de L'Oréal a dégagé un bénéfice net en progression de 366% à 573 millions de dollars, ou 1,55 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,86 dollar, au-dessus du consensus qui le donnait à 1,55 dollar.


GENERAL ELECTRIC 
General Electric n’a pas tenu ses engagements en termes de créations d’emplois en France. En retour, le conglomérat américain a donc confirmé la création d’un fonds de réindustrialisation doté de 50 millions d’euros, qui sera logé à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). C’est ce qu’annonce le ministère de l’Economie français. Ce fonds sera piloté par un comité présidé par une personnalité spécialiste de l’industrie qui associera, outre des représentants désignés par l’entreprise, les collectivités concernées, notamment la Ville de Belfort, ainsi que les services de l’État.

GILEAD SCIENCES 

Gilead Sciences est attendu en repli à l'ouverture à Wall Street après des résultats trimestriels contrastés. Au quatrième trimestre 2018, la biotech américaine a réalisé un bénéfice net de 3 millions de dollars, soit un BPA nul, contre une perte nette de 3,9 milliards, ou - 2,96 dollars par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice a baissé de 17,4% à 1,9 milliard, ou 1,44 dollar. Les analystes tablaient sur 1,7 dollar. Le chiffre d'affaires a reculé de 1,7% à 5,8 milliards, au-dessus du consensus qui le donnait à 5,5 milliards.


LAZARD
Au quatrième trimestre, le bénéfice net de Lazard a atteint 113 millions de dollars, soit 89 cents par action, contre une perte nette de respectivement 84 millions de dollars et 70 cents par action, un an plus tôt en raison de la réforme fiscale. Ajusté, le bénéfice par action est ressorti à 94 cents, ressortant au-dessus du consensus s’élevant 92 cents. Son revenu opérationnel a légèrement progressé à 685 millions, la progression de 19% à 399 millions des revenus de l’activité de conseil compensant la chute de 17% à 281 millions du chiffre d’affaires de la gestion.

RALPH LAUREN

Ralph Lauren est attendu en nette hausse à l'ouverture à Wall Street après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe de mode américain a réalisé un bénéfice net de 120 millions de dollars, ou 1,48 dollar par action, après une perte de 81,8 millions, ou 1 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 2,32 dollars, au-dessus du consensus qui le donnait à 2,15 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,5% à 1,73 milliard. Le marché visait 1,66 milliard. Les ventes ont grimpé de 3% en Amérique du Nord et de 10% en Europe et en Asie.

T-MOBILE US 
T-Mobile US a déclaré à la Commission Fédérale des Communications (FCC) des États-Unis qu’il n'augmenterait pas ses prix pendant trois ans, à quelques exceptions près, si il obtenait l'autorisation d'acheter Sprint Corp pour 26 milliards de dollars américains, son concurrent.

VIACOM

Au titre de son premier trimestre, Viacom a affiché un bénéfice net en hausse de 10% à 453 millions de dollars. Le bénéfice ajusté s'est établi à 1,12 dollar par action, en hausse de 8,7 % et au dessus du consensus qui le donnait à 1,03 dollar par action. Quant au chiffre d'affaires, il a légèrement augmenté de 1% à 3,09 milliards de dollars, ce qui est inférieur aux estimations de 3,1 milliards de dollars