Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - En repli, craintes sur la croissance et le commerce

AOF - 10 avril 2019


(AOF) - Les marchés actions américains ont fini dans le rouge dans un contexte d’inquiétudes renouvelées concernant la croissance mondiale et de tensions commerciales accrues entre Washington et Bruxelles. D’une part, le FMI a revu à la baisse se prévision de croissance pour 2019 à 3,3%. D’autre part, Donald Trump souhaite imposer de nouveaux droits de douane sur 11 milliards de dollars d’importations européennes, en représailles aux subventions accordées par l’UE à Airbus. Le Dow Jones a clôturé en repli de 0,72% à 26 150,58 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,56% à 7 909,28 points.

La grosse opération qui agitait mardi le monde des casinos n’aura finalement pas lieu. Le géant américain Wynn Resorts a mis fin aux discussions avec l'australien Crown Resorts en vue de racheter ce dernier pour près de 7,1 milliards de dollars. Wynn n’a guère apprécié le fait que l’australien confirme publiquement l’existence de ces discussions préliminaires. Cela se traduit par un recul de 3,86% à 139,26 dollars pour Wynn Resorts à Wall Street. La proposition de Wynn, qui consistait pour moitié en numéraire et pour moitié en titres, atteignait 14,75 dollars par action.

Les chiffres économiques du jour

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit un ralentissement de la croissance mondiale, de 3,6 % en 2018 à 3,3 % en 2019, avant de remonter à 3,6 % en 2020. Pour 2018, la croissance a été révisée à la baisse de 0,1 point par rapport à la prévision d'octobre 2018, du fait de la faiblesse observée au second semestre de l'année, et les prévisions pour 2019 et 2020 sont maintenant révisées à la baisse de 0,4 point de pourcentage et de 0,1 point.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APOLLO
Cédé par Saint-Gobain il y a près de trois ans à Apollo pour environ trois milliards d'euros, le fabricant de bouteilles français Verallia revient au coeur d'actualité. Selon Reuters, la société de capital-investissement américaine préparerait l'introduction à la Bourse de Paris de l'ancienne filiale du fabricant de matériaux de construction. Il pourrait s'agir de l'une des plus importantes introductions en Bourse en France cette année, a précisé l'agence de presse. Saint-Gobain avait tenté l'IPO de Verallia en 2010 avant d'y renoncer en raison d'une conjoncture très difficile.

BOEING

La Commission européenne a commencé à préparer une éventuelle riposte face aux subventions dont bénéficie Boeing. Cela s'inscrit dans un contexte où la tension est montée d'un cran entre les Etats-Unis et l'Europe. En effet, Donald Trump souhaite imposer de nouveaux droits de douane portant sur 11 milliards de dollars d'importations européennes, en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus. Les avions gros porteurs et les hélicoptères du géant aéronautique européen figurent en première place sur la liste des produits envisagés par les Etats-Unis.