Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - La Bourse de New York a triomphé du Covid-19 en 2020

AOF - 04 janvier 2021


(AOF) - Wall Street a terminé sur une note positive jeudi pour sa dernière séance de l’année. Le Dow Jones a pris 0,65 % à 30 606, 48 points et le Nasdaq Composite a grappillé 0,14 % à 12 888,28 points. Après la terrible chute du printemps, provoquée par la crise sanitaire, la Bourse de New York a fortement rebondi, portée par les soutiens monétaires et budgétaires, l’élection présidentielle américaine et le début des campagnes de vaccinations anti-Covid. Sur un an, le Nasdaq bondit de plus de 43 %, le S&P 500 prend 16 % et le Dow Jones +7 %. Ces deux derniers indices achèvent 2020 sur des records.

 

Boeing a cédé 1,20% à 214, 06 dollars. Les Etats-Unis ont annoncé mercredi soir qu'ils s'apprêtaient à relever une nouvelle fois les taxes sur certains produits en provenance de l'Union Européenne, en particulier sur le vin français et allemand, les spiritueux et les pièces détachées liées à l'aéronautique. Washington n'a pas précisé quand ces taxes seront imposées, ni quel montant elles représenteraient, se contentant de dire que "des détails supplémentaires seront fournis dans un prochain avis" du Registre du Commerce (USTR). Elles entrent dans le cadre du conflit autour des subventions publiques au secteur aéronautique.

Mercredi à Wall Street


Les indices américains ont terminé mercredi soir sur une légère hausse, toutefois suffisante pour permettre au Dow Jones d'atteindre de nouveaux records. Les investisseurs ont une fois encore salué le plan de relance américain: et même si le nouveau montant des aides destinées aux ménages les plus modestes n'a pas encore passé le cap du Sénat, les 600 dollars promis initialement commencent déjà à être envoyés. A cela s'ajoute les espoirs de reprises, suscités par la situation autour des vaccins. A la clôture, Le Dow Jones a gagné 0,24% à 30 409,56 points et le Nasdaq, 0,15% à 12 870 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les Etats-Unis ont enregistré 787 000 nouveaux demandeurs d'emploi au cours de la semaine de Noël. C'est bien moins que les attentes des analystes, qui tablaient sur 833 000, et constitue une nette baisse par rapport à la semaine précédente (806 000, révisé de 803 000).


Les valeurs à suivre


ALIBABA

Pékin intensifie sa pression sur Ant Group, la filiale d'Alibaba spécialisée dans les services financiers. Les autorités chinoises enquêtent actuellement sur les participations de l'entreprise dans des dizaines de sociétés, start-up de hautes technologiques et fintechs. Si elles jugent que ces participations enfreignent la réglementation sur la concurrence, elles pourraient lui demander de les céder. Ant Group a provoqué le courroux de Xi Jinping après que son patron et fondateur, Jack Ma, l'homme le plus riche de Chine, a critiqué la réglementation financière de son pays.

BOEING

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi soir qu'ils s'apprêtaient à relever une nouvelle fois les taxes sur certains produits en provenance de l'Union Européenne, en particulier sur le vin français et allemand, les spiritueux et les pièces détachées liées à l'aéronautique. Washington n'a pas précisé quand ces taxes seront imposées, ni quel montant elles représenteraient, se contentant de dire que "des détails supplémentaires seront fournis dans un prochain avis" du Registre du Commerce (USTR). Elles entrent dans le cadre du conflit autour des subventions publiques au secteur aéronautique.

TIFFANY

Les actionnaires du joaillier américain Tiffany ont voté à une très large majorité en faveur de l'accord modifié de fusion annoncé le 29 octobre 2020, relatif au projet d'acquisition de Tiffany par LVMH, lors d'une assemblée extraordinaire de Tiffany qui s'est tenue hier. Le prix de l'offre est de 131,50 dollars par action, contre 135 dollars prévu initialement. La finalisation de l'opération est prévue jeudi 7 janvier 2021.