Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Le Dow Jones trace sa route, le Nasdaq accuse le coup

AOF - 11 novembre 2020


(AOF) - Mardi, les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé. Les valeurs traditionnelles ont continué d'être soutenues par l'espoir suscité par le potentiel vaccin. Dans l'après-midi, les Etats-Unis ont estimé qu'ils pourraient démarrer une campagne de vaccination dès le mois prochain, soit dès que le vaccin aura reçu le feu vert de la FDA. Au chapitre des valeurs, Boeing a poursuivi son rebond permettant en partie au Dow Jones de gagner 0,9% à 29 420,92 points. Le Nasdaq a cédé 1,37% à 11 553,86 points, pénalisé par la rotation sectorielle des gérants qui cèdent les valeurs "Covid".

Après avoir bondi de 14 % lundi, Boeing a continué de survoler mardi la place de New York avec un gain de 6,98% à 188,67 dollars. L’action limite ainsi sa chute à 44 % depuis le début de l’année. A l’image de son concurrent Airbus, le géant aéronautique profite toujours des annonces favorables de Pfizer et BioNTech sur leur candidat-vaccin contre le Covid-19. Mais pas que. En effet, l’heure de la délivrance serait proche pour son 737 MAX qui pourrait être autorisé à reprendre son envol très prochainement aux Etats-Unis.

Les chiffres économiques du jour


Aucune publication majeure n'était prévue ce mardi.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ADOBE

Adobe a annoncé le rachat de l'éditeur de gestion de projet, Workfront, pour 1,5 milliard de dollars. La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2021. "Adobe et Workfront partagent une affinité commune pour aider le marketeur moderne à prospérer dans un environnement en constante évolution et de plus en plus exigeant", a déclaré Alex Shootman, PDG de Workfront.

AMAZON
La Commission européenne a informé Amazon qu'elle estime, à titre préliminaire, que cette entreprise a enfreint les règles de l'Union européenne (UE) en matière de pratiques anticoncurrentielles en faussant la concurrence sur les marchés de détail en ligne. La Commission reproche à Amazon d'utiliser systématiquement les données commerciales non publiques des vendeurs indépendants actifs sur sa place de marché au bénéfice de sa propre activité de vente au détail, qui est en concurrence directe avec celle de ces vendeurs tiers.

AMGEN
Le Covid n'empêche pas les laboratoires de travailler sur d'autres maladies. Amgen et son partenaire britannique AstraZeneca ont annoncé que leur traitement expérimental contre l'asthme sévère et non contrôlé, le tezepelumab avait atteint son objectif principal dans une étude de phase III. En effet, le médicament a permis de réduire de manière significative l'ampleur des crises.

BOEING
L'administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) se trouve dans l'ultime phase d'examen des changements apportés par Boeing au 737 MAX et devrait avoir bouclé le processus " dans les prochains jours ", a déclaré lundi à Reuters le patron de la FAA, Steve Dickson. Sur la base de trois sources proches du dossier, le média ajoute que la FAA pourrait délivrer une nouvelle autorisation d'exploitation dès le 18 novembre.

BEYOND MEAT
Beyond Meat a publié hier soir une perte au troisième trimestre de 19,3 millions de dollars, soit -31 cents par action, après un bénéfice de 4,1 millions, ou 6 cents par action, l'an dernier à la même époque. Le spécialiste de la nourriture vegan a enregistré 1,8 million de dépenses liées au Covid-19 en raison d'amortissements, de réserves de stocks et de coûts de reconditionnement de produits. Le chiffre d'affaires s'est établi à 94,4 millions de dollars, en hausse de 2,7%. Les analystes tablaient pour leur part sur un BPA de 5 cents et sur un chiffre d'affaires de 132,4 millions de dollars.

KRAFT HEINZ
Le deuxième actionnaire de Kraft Keinz, le fonds brésilien 3G Capital, a mis en vente de plus de 29 millions d'actions.

NIKOLA
Nikola a dévoilé lundi soir des résultats dans le rouge au titre de son troisième trimestre 2020. Ainsi, le (controversé) fabricant de camions électriques et à hydrogène a accusé une perte nette de 117,5 millions de dollars sur la période, ou -31 cents par action, à comparer avec une perte nette de 15,5 millions de dollars, ou -6 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte par action atteint -16 cents.