Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Légère hausse grâce au commerce, UBER malmené

AOF - 13 mai 2019


(AOF) - En repli une grande partie de la séance, les marchés américains ont finalement clôturé en territoire positif. Les investisseurs ont bien réagi à des informations selon lesquelles les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, achevées vendredi soir, allaient reprendre. Au chapitre des valeurs, Uber a calé pour ses débuts en Bourse. Symantec a décroché après la démission du patron dans le sillage de résultats dégradés. Le Dow Jones a gagné 0,44% à 25 942,37 points, le Nasdaq, 0,08% à 7 916,94 pts. Sur la semaine, la DJ a cédé 2,12%, le Nasdaq, 3,1%.

C'est l'une des plus importantes introductions en Bourse de l'Histoire. Uber Technologies réalise aujourd'hui ses premiers pas à Wall Street. Des premiers pas pour le moins mitigés pour le leader mondial de la réservation de voitures avec chauffeur (VTC) puisque son titre a clôturé à 41,57 dollars, 7,62% en dessous de son prix d'introduction, fixé à 45 dollars, dans le bas de sa fourchette indicative.

Les chiffres économiques du jour

L’indice des prix à la consommation a progressé de 0,3% en avril par rapport à mars et de 2% en rythme annuel. Le consensus Reuters était de respectivement +0,4% et +2,1%. Hors les éléments volatils, que sont l’énergie et l’alimentation, l’inflation est ressortie respectivement à +0,1% et +2,1%. Le marché anticipait +0,2% et 2,1%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ANADARKO
Anadarko a officiellement annoncé son rachat par Occidental après la décision de Chevron de ne pas surenchérir. La compagnie pétrolière américaine a accepté l'offre de sa rivale la valorisant 59 dollars par action plus 0,2934 action Occidental. Chevron recevra en conséquence un milliard de dollars de frais de rupture de négociations. La transaction devrait être finalisée au cours du second semestre.

BLACKROCK
BlackRock a finalisé l'acquisition d'eFront, spécialiste des logiciels pour la gestion des investissements alternatifs. " Ce regroupement établit un nouveau standard dans les technologies de gestion d'investissement et de risques, élargissant largement les capacités d'Aladdin dans le domaine des investissements alternatifs et offre aux clients une solution de gestion de portefeuille complète ", a expliqué le gestionnaire d'actifs.

GOPRO
GoPro devrait nettement progresser à Wall Street grâce à une performance trimestrielle meilleure que prévu et le relèvement de ses objectifs. Au premier trimestre, le groupe a enregistré une perte nette de 24,37 millions de dollars, soit 17 cents par action, contre une perte nette de 76,35 millions de dollars, soit 55 cents par titre un an auparavant. A données ajustées, la perte par action ressort à 7 cents, soit plus faible que prévu : - 9 cents.

MARRIOTT INTERNATIONAL
Marriott International a rendu une copie mitigée au titre de son premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier américain, spécialisé dans l'hôtellerie de luxe, a réalisé un bénéfice net de 375 millions de dollars sur la période, ou 1,09 dollar par action, contre un bénéfice net de 420 millions de dollars, ou 1,16 dollar par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 1,41 dollar par action, dépassant les attentes du consensus (1,34 dollars).

SYMANTEC
L'éditeur de logiciels de sécurité Symantec est attendu en forte baisse à Wall Street en raison d'objectifs décevants et de la démission avec effet immédiat du PDG, Greg Clark. Richard S. Hill, actuellement administrateur du groupe et ancien PDG de Novellus Systems, le remplace à titre intérimaire. Sur l'exercice, qui a débuté fin mars, le groupe vise un bénéfice par action compris entre 1,65 et 1,80 dollar, dont de 30 à 34 cents au premier trimestre. Le marché vise respectivement 1,78 dollar et 40 cents.

VIACOM
Viacom a affiché, au titre de son deuxième trimestre, un bénéfice net de 376 millions de dollars ou 93 cents par action. Le bénéfice, ajusté pour tenir compte des gains et des coûts non récurrents, s'est établi à 95 cents par action. Il ressort au dessus du consensus de 80 cents par action. Quant au chiffre d’affaires, il ressort à 2,95 milliards de dollars en repli de 6%, en dessous des attentes de 3,06 milliards de dollars.