Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Légère hausse malgré les valeurs technologiques

AOF - 22 juillet 2020


(AOF) - Les marchés actions américains ont fini en légère hausse, soutenus par les résultats trimestriels supérieurs aux attentes d’IBM et Coca-Cola et la hausse des cours du pétrole. En revanche, les valeurs technologiques ont reculé alors que la capitalisation combinée d’Amazon, Apple, Microsoft et Alphabet a dépassé celle de la totalité de la cote japonaise. Plusieurs grands noms du secteur doivent dévoiler leurs résultats trimestriels dans les prochains jours. L’indice Dow Jones a clôturé sur un gain de 0,60% à 26 840,40 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 0,81% à 10 680,36 points.

Ca a pétillé en bourse pour Coca-Cola ce mardi. L'action du géant de l'agroalimentaire a gagné 2,34% à 47,20 dollars, grâce à des résultats meilleurs qu'attendu. En effet, la firme d'Atlanta a présenté un bénéfice net au deuxième trimestre 2020 de 1,78 milliard de dollar (en repli de 32% par rapport à la même période de l'an dernier), soit 41 cents par action. Ajusté des éléments récurrents, le bénéfice par action a atteint 42 cents (-33%), là où le consensus FactSet en attendait 40.

Les chiffres économiques du jour


L'indice d'activité nationale publié par la Fed de Chicago est ressorti à 4,11 en juin 2020, contre 3,50 en avril.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CAESARS ENTERTAINMENT

L'américain Eldorado Resorts a finalisé le rachat de son homologue Caesars Entertainment Corporation. Ce deal à 17,3 milliards de dollars (dette incluse) avait été annoncé en juin 2019. Le groupe issu de cette fusion, qui prend le nom de Caesars Entertainment, détient ou gère plus de 55 casinos. Il opère dans 16 Etats américains, notamment le Nevada.

COCA-COLA

Coca-Cola a présenté un bénéfice au second trimestre 2020 de 1,78 milliards de dollar, soit 41 cents par action, contre 2,61 milliards, ou 61 cents par action, à la même période l'an dernier. Ajusté des éléments récurrents, le bénéfice par action a atteint 42 cents, alors que le consensus FactSet en attendait 40. Le chiffre d'affaires est en revanche passé légèrement sous les attentes, s'établissant à 7,15 milliards de dollars (-26% en organique), contre un consensus FactSet de 7,21 milliards, en raison principalement des canaux hors foyer, représentant la moitié des revenus du groupe.

EBAY

Le géant des enchères en ligne, eBay, a trouvé un accord avec le norvégien Adevinta AS afin de lui céder son activité de petites annonces pour 9,2 milliards de dollars en numéraire et en actions. Dans le détail, le groupe américain recevra 2,5 milliards de dollars de cash et 540 millions de titres d'Adevinta. Il détiendra ainsi 44% du capital et environ 33% des droits de vote. L'effet d'échelle de ce partenariat devrait permettre de créer des synergies annuelles estimées entre 150 et 185 millions de dollars au cours des trois prochaines années.

IBM

IBM a dévoilé hier soir des résultats et des revenus meilleurs que prévu, même si ces derniers continuent de reculer. Au deuxième trimestre, le géant informatique a enregistré un bénéfice net en recul de 45,5% à 1,36 milliard de dollars, soit 1,52 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 2,18 dollars, soit 9 cents de mieux que les attentes. Les revenus de "Big blue" ont reculé de 5,4% à 18,1 milliards de dollars, ressortant au dessus du consensus FactSet s'élevant à 17,73 milliards.

LOCKHEED MARTIN
Lockheed Martin a dévoilé mardi des résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre 2020. Ainsi, le groupe américain de défense et sécurité a publié un bénéfice net de 1,63 milliard de dollars sur la période, ou 5,79 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 1,42 milliard de dollars, ou 5 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus FactSet visait 5,72 dollars par action.

MICROSOFT

Linkedin, propriété de Microsoft, a annoncé une réduction d'effectifs d'environ 960 postes, soit environ 6% de ses effectifs. La pandémie de Covid-19 impacte en effet durablement ses solutions de recrutement.

PHILIPS MORRIS

Philip Morris a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et confirmé ses prévisions annuelles, la demande de tabac étant restée forte avec le confinement. Le propriétaire de Marlboro a réalisé au deuxième trimestre 2020 un bénéfice net en baisse de 16% à 1,95 milliard de dollars, ou 1,29 dollar par action. Les analystes tablaient sur 1,10 dollar. Le chiffre d'affaires est ressorti à 6,65 milliards, contre un consensus de 6,5 milliards