Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Les marchés victimes de l'aggravation de la guerre commerciale

AOF - 26 août 2019


(AOF) - Wall Street a clôturé vendredi en net repli. Les investisseurs s’inquiètent de l’escalade du conflit sino-américain. En effet, la Chine veut relever ses droits de douanes sur plus de 5 000 produits américains importés. En réponse, Donald Trump a engagé les entreprises à quitter la Chine. Le discours très attendu de Jerome Powell a ainsi été relégué au second plan. Il a notamment indiqué que la Réserve fédérale agira de manière « appropriée » pour assurer la poursuite de l’expansion économique. Le Dow Jones a perdu 2,37% à 25 628,90 pts et le Nasdaq a reculé de 3% à 7 751,77 points.

Gap a reculé de 3,37% à 16,92 dollars dans le sillage de ses résultats du deuxième trimestre. Le groupe d'habillement a dégagé un bénéfice net de 168 millions de dollars au titre de son deuxième trimestre, soit 44 cents par action, contre 297 millions de dollars, soit 76 cents par action un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté s'est établi à 63 cents. Quant au chiffre d'affaires est ressorti à 4 milliards de dollars, en repli de 4%. Les analystes interrogés par FactSet s'attendaient à un bénéfice ajusté de 53 cents par action et des ventes de 4,02 milliards de dollars.

Les chiffres économiques du jour

Les ventes de logements neufs se sont élevées à 635 000 en juillet en rythme annuel, à comparer avec 728 000 en juin (chiffre révisé de 646 000) et un consensus Reuters de 649 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ELI LILLY 

Le Tribunal de l'Association Américaine d'Arbitrage en charge de la procédure d'arbitrage engagée par Adocia à l'encontre de Eli Lilly & Company a rejeté les demandes des deux parties dans la deuxième phase, finale, de la procédure d'arbitrage en cours entre les deux groupes.

GAP

Gap a dégagé un bénéfice net de 168 millions de dollars au titre de son deuxième trimestre, soit 44 cents par action, contre 297 millions de dollars, soit 76 cents par action un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté s'est établi à 63 cents. Le chiffre d'affaires du groupe d'habillement est ressorti à 4 milliards de dollars, en repli de 4%. Les analystes interrogés par FactSet s'attendaient à un bénéfice ajusté de 53 cents par action et des ventes de 4,02 milliards de dollars.

HASBRO
Hasbro va racheter le britannico-canadien Entertainment One (eOne), qui produit notamment Peppa Pig, dans le cadre d'une opération entièrement en espèces évaluée à environ 3,3 milliards de livres sterling ou 4 milliards de dollars. Selon les termes de l'accord, les actionnaires d'eOne recevront 5,60 livres sterling en espèces pour chaque action ordinaire d'eOne, ce qui représente une prime de 31% par rapport au prix moyen pondéré sur 30 jours au 22 août 2019.

HP INC
HP Inc a annoncé le départ de son directeur général Dion Weisler, qui retourne vivre en Australie suite à des problèmes de santé au sein de sa famille. A la tête du groupe depuis quatre ans, il sera remplacé à compter du 1er novembre prochain par Enrique Lores, directeur de la branche impression. L’annonce intervient en marge du point d’activité du troisième trimestre du géant informatique. Sur la période, le groupe a dévoilé un bénéfice par action ajusté de 58 cents contre 52 cents un an plus tôt. Pour sa part le chiffre d’affaires est stable (+0,1%) à 14,6 milliards de dollars.

SALESFORCE
Salesforce a publié jeudi soir des résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre fiscal 2020 (clos fin juillet). Ainsi, le spécialiste des logiciels dématérialisés de gestion de la relation client a publié un bénéfice net de 91 millions de dollars sur la période, ou 11 cents par action, contre un bénéfice net de 299 millions de dollars, ou 39 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 66 cents, dépassant les attentes du consensus FactSet (47 cents).

TESLA
Tesla aurait accepté d'acheter des batteries au groupe sud-coréen LG Chem pour les utiliser dans des véhicules électriques produits en Chine, selon les informations de Bloomberg. Les batteries fabriquées par LG Chem seraient d'abord utilisées dans les " Model 3 " fabriquées dans l'usine près de Shanghai, puis dans les modèles Y par la suite, ajoute le média américain.