Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - L'espoir d'un plan de relance reste en soutien

AOF - 21 octobre 2020


(AOF) - Les bourses américaines ont clôturé dans le vert mardi, alors que les négociations sur le plan de relance se poursuivent mercredi entre républicains et démocrates afin de réduire leurs différends autour d'un éventuel accord. Donald Trump a fait volte-face en se disant prêt à accepter un plan de soutien de plus de 2 200 milliards de dollars alors qu'il restait buté jusque là à 1 800 milliards. Au chapitre des valeurs, Alphabet n'a pas été pénalisée par l'assaut juridique de la justice américaine. Le Dow Jones a gagné 0,4% à 28 308,79 points. Le Nasdaq a progressé de 0,33% à 11 516,49 points.

Le ministère américain de la Justice a déposé mardi une plainte antitrust alléguant que Google s'est livré à un comportement anticoncurrentiel pour préserver ses monopoles en matière de recherche et de publicité liée aux recherches. En Bourse, l'action de sa maison-mère, Alphabet n'a pas souffert (+1,38% à 1 551,08 dollars) tel assaut juridique contre le géant Internet était attendu depuis déjà bien longtemps. D'autant plus que les géants de la Silicon Valley ne sont pas en odeur de sainteté auprès de l'administration en place.

Les chiffres économiques du jour


Il y a eu 1,553 million de permis de construire accordés aux Etats-Unis au mois de septembre en rythme annuel. Un chiffre en hausse par rapport au mois précédent (1,47 million) et supérieur aux attentes du marché (1,52 millions). Il y a également eu 1,415 million de maisons en construction au cours du même mois, ce qui est inférieur au mois d'août (1,416 million) et au consensus des analystes (1,457 million).

 

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ALPHABET
Le ministère américain de la Justice déposera mardi une plainte antitrust alléguant que Google s'est livré à un comportement anticoncurrentiel pour préserver ses monopoles en matière de recherche et de publicité liée aux recherches, selon des sources proches du dossier citées par la presse américaine. Selon le Wall Street Journal, le ministère alléguera que Google maintient son statut de gardien d'Internet par le biais d'un réseau illégal d'accords commerciaux d'exclusion et de verrouillage qui excluent les concurrents.

GOLDMAN SACHS
Goldman Sachs aurait accepté de payer plus de deux milliards de dollars pour clore un litige avec le département américain de la Justice concernant son rôle dans le scandale lié au fonds souverain malaisien 1MDB. C'est ce qu'a rapporté lundi soir Bloomberg. Le deal pourrait être officialisé dans les prochains jours, selon le média américain.

IBM
IBM a fait état d'un bénéfice par action ajusté de 2,58 dollars au troisième trimestre de son exercice 2020, en ligne avec le consensus FactSet de 2,58 dollars. Les revenus trimestriels de la multinationale américaine s'élèvent à 17,6 milliards de dollars sur la période, également en ligne avec l'attente des analystes de 17,54 milliards. L'entreprise n'a, en revanche, pas fourni de prévisions pour le trimestre en cours en raison des incertitudes engendrées par la pandémie de Covid-19.

LOCKHEED MARTIN
Lockheed Martin a de nouveau relevé sa guidance annuelle. Ainsi, le groupe américain de défense et sécurité vise désormais pour 2020 un bénéfice par action (des activités poursuivies) d'environ 24,45 dollars, contre une fourchette précédente de 23,75-24,05 dollars. De plus, le groupe table dorénavant sur un chiffre d'affaires avoisinant les 65,25 milliards de dollars, contre une fourchette précédente de 63,50-65 milliards de dollars.

MODERNA
Stéphane Bancel, le directeur général de Moderna, a indiqué que le gouvernement américain pourrait autoriser l’autorisation d'urgence de son vaccin expérimental contre le Covid-19 en décembre si la biotech obtenait des résultats intermédiaires positifs en novembre d'un vaste essai clinique. Stephane Bancel s'est exprimé lors de la conférence annuelle "Tech Live" organisée par le Wall Street Journal. Si ces résultats intermédiaires ne sont pas probants, il faudrait aller jusqu'au bout de l'étude, ce qui retarderait une éventuelle commercialisation à fin janvier, début février.

PROCTER & GAMBLE
Procter & Gamble a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses objectifs annuels. Au premier trimestre de son exercice 2020/2021, le fabricant américain de produits de grande consommation a réalisé un bénéfice net en hausse de plus de 19% à 4,28 milliards de dollars, ou 1,63 dollar par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 8,5% à 19,32 milliards. Les analystes interrogés par FactSet tablaient sur un BPA de 1,42 dollar et sur un chiffre d'affaires de 18,38 milliards.

TRAVELERS
L'assureur Travelers a dévoilé des bénéfices supérieurs aux anticipations du marché. Le groupe a enregistré un bond de 109% de son bénéfice net à 827 millions de dollars, soit 3,23 dollars par action. Le bénéfice opérationnel a augmenté de 111% à 790 millions de dollars, soit 3,12 dollars par action, ressortant au-dessus du consensus FactSet s'élevant à 3,03 dollars. L'opérationnel exclut les plus ou moins-values sur le portefeuille d'investissement de l'assureur, considérées comme des éléments exceptionnels.