Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Nouvelle hausse, le scénario présidentiel rassure

AOF - 06 novembre 2020


(AOF) - Encore une nouvelle séance de franche hausse à Wall Street jeudi. Si Joe Biden semble avoir pris une sérieuse option sur la victoire à la présidentielle, les marchés semblent apprécier le fait qu’un Congrès divisé se profile à l’horizon, bloquant toutes velléités du démocrate de modifier la politique fiscale. Dans ce cadre, les investisseurs n'ont guère réagi au statu de quo de la Fed. La banque centrale s'est dite prête à renforcer sa politique accommodante si nécessaire. Le Dow Jones a gagné 1,95% à 28 390,18.points. Le Nasdaq a progressé de 2,59% à 11.890,93 points.

Qualcomm a flambé de près de 13% à 145,4 dollars, le spécialiste des puces pour smartphones ayant dévoilé des résultats et des perspectives favorables. Non seulement le groupe bénéficie de la forte demande pour ses produits historiques, les chipsets de bande de base (ils permettent aux smartphones de se connecter aux réseaux cellulaires), mais le développement de la 5G lui offre des perspectives de développement sur des marchés adjacents, l'automobile et l'Internet des objets (IoT).

Les chiffres économiques du jour


Aux Etats-Unis, la productivité du secteur non agricole a progressé de 4,9% au troisième trimestre 2020, selon une estimation préliminaire. Le consensus Briefing.com tablait sur une hausse de 4% après +10,6% (chiffre révisé de +10,1%) au trimestre précédent. En parallèle, les coûts unitaires du travail ont baissé de 8,9%, contre un consensus de -9,6 % et après +8,5% (chiffre révisé de +9 %) au trimestre précédent.


Aux Etats-Unis, 751 000 inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 31 octobre, contre un consensus Reuters de 732 000 et après 758 000 (chiffre révisé de 751 000) la semaine précédente.

Enfin, la Fed rendra sa décision de politique monétaire à 20h.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALIBABA 

Alibaba Group a présenté des profits plus importants que prévu, mais des revenus décevants. Au deuxième trimestre, clos fin septembre, le géant chinois du e-commerce a réalisé un bénéfice net, part du groupe, en repli de 60% à 28,769 milliards de yuans (4,237 milliards de dollars) contre 21,45 milliards de yuans, un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 17,97 yuans, soit 2,65 dollars, alors que le consensus s'élevait à 2,08 dollars. La société avait enregistré l'année dernière une plus-value provenant de sa participation de 33 % dans Ant Group.

CANADA GOOSE 

Canada Goose a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce notamment à la forte demande chinoise pour ses doudounes de luxe et aux ventes sur Internet. Au deuxième trimestre clos fin septembre, le groupe de mode canadien a réalisé un bénéfice net en baisse de 78% à 12,5 millions de dollars canadiens. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 10 cents contre un consensus de 8 cents. Le chiffre d'affaires a reculé de 34% à 194,8 millions de dollars canadiens (148,6 millions de dollars américains). Les analystes tablaient sur 148,3 millions de dollars canadiens.

CAPRI

Capri Holdings a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à des réductions de coûts. Le groupe propriétaire des marques Versace, Jimmy Choo and Michael Kors a également bénéficié d'une reprise de la demande en Chine. Au deuxième trimestre clos le 26 septembre, le groupe a réalisé un bénéfice net en hausse de 67% à 122 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 90 cents alors que le consensus le donnait à 4 cents. Le chiffre d'affaires a reculé, lui, de 23% à 1,11 milliard. Wall Street escomptait 925,8 millions.

COSTCO

Costco a publié hier soir des ventes nettes de 13,82 milliards de dollars pour le mois d'octobre, soit une augmentation de 15,9 % par rapport aux 11,92 milliards de dollars de l'année dernière à la même époque. Les ventes à périmètre comparable ont augmenté de 14,4% au niveau mondial en octobre, et de 13,9% aux Etats-Unis. Le e-commerce est lui est croissance de 91,1%. Pour les neuf semaines se terminant le 1er novembre 2020, la société a fait état de ventes nettes de 30,66 milliards de dollars, soit une augmentation de 16,4 % sur un an.

EXPEDIA

Expedia a dévoilé mercredi soir des résultats moins dégradés que prévu au titre du troisième trimestre 2020. Ainsi, le groupe d'agences de voyage en ligne a publié une perte nette de 221 millions de dollars sur la période, ou -1,56 dollar par action, à comparer avec un bénéfice net de 409 millions de dollars, ou 2,71 dollars par action, lors de la même période de l'exercice précédent. Toutefois, Hors éléments exceptionnels, la perte par action atteint 22 cents, alors que le consensus FactSet visait une perte plus lourde de 79 cents par action.

GENERAL MOTORS 

General Motors a levé le voile jeudi sur des résultats supérieurs aux attentes lors du troisième trimestre 2020. Ainsi, le constructeur automobile américain a publié un bénéfice net de 4,05 milliards de dollars sur la période, ou 2,78 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 2,35 milliards de dollars, ou 1,60 dollar par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ajusté ressort à 2,83 dollars, dépassant nettement les prévisions du consensus FactSet (1,48 dollars).

HYATT 

Les hôtels Hyatt ont publié hier soir une perte au troisième trimestre de 161 millions de dollars, soit -1,569 dollar par action, contre un bénéfice l'an passé à la même époque de 296 millions, ou 2,80 dollar par action. La perte par action ajustée est ressortie à 1,48 dollar, pire que les attentes des analystes sondés par FactSet, qui tablaient sur 1,29 dollar. A 399 millions de dollars, le chiffre d'affaires a chuté de 67%, et le revenu par chambre disponible (RevPAR) a dégringolé de 72%. A fin septembre, 92% des hôtels du groupe étaient ouverts, contre 80% à fin juin.

MERCK & CO

Merck & Co a signé un accord en vue de racheter la biotech américaine VelosBio pour 2,75 milliards de dollars, en cash. L'opération devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. Le mois dernier, VelosBio a débuté une étude de phase 3 sur son traitement expérimental VLS-101 sur des patients atteints de tumeurs solides. Le géant américain enrichit donc son portefeuille de produits en développement en oncologie, l'un des marchés les plus porteurs.

NEW YORK TIMES

Le New York Times a publié au troisième trimestre 2020 un résultat net qui a plus que doublé sur un an: en effet, le bénéfice a été de 33,59 millions de dollars, soit 20 cents par action, contre 16,43 millions, ou 10 cents par action, l'an passé à la même époque. Le BPA ajusté est ressorti à 22 cents, deux fois supérieur au consensus FactSet. Le chiffre d'affaires est lui en repli de 0,4% à 426,9 millions de dollars, mais dépasse lui aussi le consensus qui attendait 412 millions.

QUALCOMM 

Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm devrait fortement progresser à Wall Street à la faveur de résultats et de perspectives favorables. Au quatrième trimestre, clos fin septembre, le groupe a enregistré un bénéfice net en progression à 2,96 milliards de dollars, soit 2,58 dollars par action contre 506 millions de dollars, soit 42 cents par action. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice par action de Qualcomm est ressorti à 1,45 dollar, soit 28 cents de mieux que le consensus.

REGENERON 

Regeneron Pharmaceuticals a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et annoncé avoir partagé les données de la deuxième partie de son essai de phase 3 sur son candiat vaccin avec la FDA. Le groupe pharmaceutique américain a réalisé au troisième trimestre 2020 un bénéfice net de 842 millions de dollars, en hausse de 26%. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 8,36 dollars, contre un consensus de 6,97 dollars. Le chiffre d'affaires a bondi de 32% à 2,294 milliards grâce notamment au Dupixent. Wall Street visait 2,082 milliards.