Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Recul confirmé en seconde partie de séance

AOF - 21 avril 2021


(AOF) - Les marchés américains ont confirmé leur repli en seconde partie de séance. La nervosité a gagné les investisseurs en raison de la prochaine publication des résultats des grandes valeurs technologiques. Ceux de Netflix étaient attendus après la clôture. Ce regain d'aversion pour le risque a entraîné un net repli des rendements sur le marché des taux. La baisse du 10 ans a pesé sur le secteur bancaire. IBM a en revanche échappé à la baisse grâce au retour de la croissance. L'indice Dow Jones a reculé de 0,75% 33 821,30 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,92% 13 786,27 points.

1% : la croissance des revenus d'IBM devrait apparaître modeste comparée à celle des nouveaux titans de la tech (Google, Amazon, Facebook...), qui publieront leurs comptes dans les prochains jours. Pourtant, il s'agit de sa meilleure performance depuis 2018 et elle permet au géant informatique de dominer le Dow Jones grâce à un gain de 3,96% à 138,20 dollars. Les investisseurs se demandent si la firme d'Armonk (New York), qui s'est laissée distancer par ses concurrents plus jeunes dans le développement du cloud, a enfin retrouvé le chemin de la croissance.

Les chiffres économiques du jour


Aucune statistique significative n'est attendue aujourd'hui.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


ALTRIA/PHILIP MORRIS

Altria et Philip Morris sont attendus en repli à Wall Street alors que l'administration Biden envisagerait d'exiger des fabricants de tabac qu'ils réduisent la teneur en nicotine de toutes les cigarettes vendues aux États-Unis. Selon le Wall Street Journal, qui révèle cette information, la teneur serait abaissée à des niveaux tels qu'elle ne crée plus de dépendance, selon des personnes proches du dossier. Elle devrait aussi décider si elle bannit les cigarettes au menthol.

BOEING

Les contrats continuent de s'enchaîner pour Boeing et son 737 MAX. Dubai Aerospace Enterprise a ainsi commandé 15 avions 737-8. Le groupe cherche ainsi à moderniser sa flotte pour obtenir de meilleures performances économiques et environnementales. Le contrat doit encore être finalisé. Cette commande dépasse les 1,8 milliard de dollars au prix catalogue.

IBM

IBM a dévoilé hier soir la plus forte croissance de ses revenus depuis 2018 grâce au cloud. Au premier trimestre, le géant informatique a enregistré un bénéfice net de 955 millions de dollars, soit 1,06 dollar par action contre respectivement 1,175 milliard de dollars et 1,31 dollar, un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,77 dollar, soit 12 cents de mieux que les attentes. Les revenus de "Big blue" ont augmenté de 1% à 17,7 milliards de dollars, ressortant au dessus du consensus Bloomberg s'élevant à 17,3 milliards.

JOHNSON & JOHNSON

Johnson & Johnson a publié aujourd'hui un bénéfice de 6,2 milliards de dollars au premier trimestre 2021, soit 2,32 dollars par action, après 5,8 milliards, ou 2,17 dollars par action, un an plus tôt. Le BPA ajusté ressort quant à lui à 2,59 dollars, en hausse de 12,6%, alors que le consensus FactSet attendait 2,34 dollars. Le chiffre d'affaires du laboratoire pharmaceutique a progressé quant à lui de 7,9% à 22,32 milliards de dollars, pour un consensus de 21,98 milliards, aidé notamment par les ventes de vaccins qui ont généré 100 millions de dollars sur le trimestre.

LOCKHEED MARTIN

Lockheed Martin a relevé mardi sa guidance annuelle. Ainsi, le groupe américain de défense et sécurité vise désormais pour 2021 un bénéfice par action compris entre 26,40 et 26,70 dollars, contre une fourchette précédente de 26-26,30 dollars. En parallèle, le groupe table dorénavant sur un chiffre d'affaires compris entre 67,30 et 68,70 milliards de dollars, contre une fourchette précédente de 67,10-68,50 milliards de dollars.

PROCTER & GAMBLE

Le groupe de produits de grande consommation Procter & Gamble a présenté des comptes plus solides que prévu. Au troisièmes trimestre, clos fin mars, le bénéfice net a progressé de 12% à 3,269 milliards de dollars, soit 1,26 dollar par action. Ce dernier a dépassé le consensus IBES s'élevant à 1,19 dollar. Les ventes ont augmenté de 5% à 18,9 milliards de dollars alors que Wall Street visait 17,9 milliards. La croissance organique a atteint 4%.

TRAVELERS
L'assureur Travelers a dévoilé des bénéfices supérieurs aux anticipations des analystes. Au premier trimestre, le groupe a enregistré un bond de 22% de son bénéfice net à 733 millions de dollars, soit 2,87 dollars par action. Le bénéfice opérationnel a augmenté de 3% à 699 millions de dollars, soit 2,73 dollars par action, ressortant au-dessus du consensus FactSet s’élevant à 2,37 dollars. L'opérationnel exclut les plus ou moins-values sur le portefeuille d'investissement de l'assureur, considérées comme des éléments exceptionnels.

XEROX
Xerox a publié un bénéfice de 18 cents par action au premier trimestre 2020, après une perte de 3 cents l'an passé à la même époque. En données ajustées, le BPA ressort toutefois à 22 cents, soit 7 cents de moins que ce qu'attendait le consensus FactSet. Le revenu du fabricant de photocopieurs a chuté de 8% à 1,71 milliard de dollars, mais est resté supérieur aux attentes (1,588 milliards de dollars). Le groupe a également confirmé ses objectifs 2021 d'un cash flow d'au moins 500 millions de dollars et s'attend à retrouver la croissance au cours du nouvel exercice.