Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street attend toujours la validation du plan de relance

AOF - 26 mars 2020


(AOF) - Les indices américains ont clôturé en ordre dispersé dans l'attente de la validation du plan de relance de 2 000 milliards de dollars par le Sénat des Etats-Unis. La lenteur des tractations a cependant peser cependant sur les indices en fin de séances alors que l'OMS a récemment estimé que le pays pourrait potentiellement devenir, après l'Europe, le nouvel épicentre de la pandémie de Covid-19. Au son de la cloche, le Dow Jones a gagné 2,39% à 21 200,55 points tandis que le Nasdaq Composite a reculé de 0,45% à 7 384,30 points.

En termes d'agilité et de capacité de rebond, Nike n'a rien à envier à Michael Jordan ! Au troisième trimestre de son exercice fiscal, grâce au digital, l'équipementier sportif américain a en effet résisté bien mieux que prévu à la crise du coronavirus en Chine, pourtant l'un de ses marchés clefs. A Wall Street, le titre de la marque à la virgule a bondi de 9,38% à 79,40 dollars. Impressionné par la performance du groupe de l'Oregon, Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur le titre de 85 à 92 dollars tout en réitérant son opinion Surperformance.

Les chiffres économiques du jour

L'indice FHFA des prix immobiliers aux Etats-Unis a progressé de 0,3% en mars après la hausse de 0,6% enregistrée en février.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont progressé de 1,2% en février. Les économistes tablaient sur une baisse de 1,4% après +0,1% en janvier, chiffre révisé de -0,2%. Hors secteur du transport, les commandes ont reculé de 0,6%. Le consensus visait une baisse de seulement 0,2% après +0,6% en janvier (chiffre révisé de +0,9%).

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ACTIVISION BLIZZARD
Berenberg a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter et son objectif de cours de 55 dollars à 67 dollars sur Activision Blizzard. Le bureau d'études estime que l'augmentation de l'engagement des joueurs liée au confinement devrait contribuer à cimenter le retour à la fortune dont Activision Blizzard commençait à bénéficier au second semestre 2019. Il a de ce fait rehausser ses estimations de bénéfice par action de 7,5% pour 2020 et de 3% pour 2020 et 2021.

FACEBOOK
Facebook a déclaré que son activité était "affectée" par la pandémie de covid-19. Le plus important réseau social mondial a précisé que ses produits de messagerie et autres services voient leur trafic augmenter et qu'il ne génère pas de revenus à partir de "nombreux services" qui sont de plus en plus utilisés. Facebook a également déclaré que les revenus publicitaires reculent dans les pays qui prennent des mesures agressives pour réduire la propagation du virus.

NIKE
Nike a publié des résultats du troisième trimestre de son exercice fiscal supérieurs aux attentes grâce au digital. Le bénéfice net de l'équipementier sportif américain est ressorti à 847 millions de dollars, ou 53 cents par action, contre 1,1 milliard, ou 68 cents par action un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a progressé de 5% à 10,1 milliards grâce à la hausse de 13% de ses ventes en direct (et non en gros). Ainsi, les ventes sur son site Internet ont bondi de 36%, avec une bonne dynamique sur l'ensemble de ses marchés. Les Etats-Unis ont compensé le manque à gagner en Chine.