Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - De nouveaux record attendus

AOF - 29 décembre 2020


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir en hausse ce mardi, au lendemain d'une nouvelle clôture record. Ils approuvent tout particulièrement le plan de relance, signé dimanche part Donald Trump, dont l'aide aux ménage a été porté de 600 dollars à 2 000 par la Chambre des représentants, dominée par les démocrates. Le montant initial de cette aide avait été qualifiée de "ridiculement basses" par le président américain. La mesure doit encore être adoptée par le Sénat, à majorité républicaine. En pré-ouverture, le Dow Jones, le S&P500 et le Nasdaq gagnent respectivement 0,68%, 0,87% et 0,74%.

 

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont confirmé leur orientation haussière en seconde partie de séance. Les investisseurs ont apprécié la ratification du plan de relance américaine par Donald Trump. Ce dernier l'avait vivement critiqué, notamment en raison de la faiblesse du chèque distribué aux ménages. Le président américain a finalement cédé à la pression du Congrès. Les trois principaux indices ont enregistré de nouveaux records. Le Dow Jones a gagné 0,68% à 30 403,97 points et le Nasdaq Composite a progressé de 0,74% à 12 899,42 points. Le S&P 500 s'est adjugé 0,87% à 3 735,36 points.

Les chiffres macroéconomiques


L'indice S&P/Case-Shiller, qui mesure la valeur nominale du marché de l'immobilier résidentiel dans vingt régions métropolitaines des États-Unis, a grimpé en octobre de 7,9% sur un an, pour un consensus de +6,9% et un mois de septembre à +6,6%. Sur un mois, il a augmenté de 1,3%, stable par rapport à septembre.

L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board en décembre à 16 heures.

Les valeurs à suivre


BOEING
La FAA, le régulateur américain de l'aéronautique, a déclaré hier qu'elle allait revoir les procédures d'homologation des nouveaux avions. Cette annonce est en fait l'application d'un texte de loi adopté au Congrès, et ratifié dimanche par Donald Trump, faisant suite aux crashs meurtriers impliquant des Boeing 737 MAX. Ce texte étend les pouvoirs de la FAA, oblige les avionneurs à plus de transparence et protège davantage les lanceurs d'alerte. De plus, c'est aujourd'hui que le 737 MAX reprend du service, pour un vol American Airlines entre New York et Miami.