Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Début de semaine morose

AOF - 17 septembre 2018


(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en baisse, accusant les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les investisseurs attendent la confirmation par la Maison Blanche de la mise en place de nouvelles taxes sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires. Au chapitre des valeurs, Elon Musk, PDG de Tesla, a indiqué hier sur Twitter que son groupe rencontrait des problèmes de délais de livraison de ses véhicules. Vers 15h10, les futures sur S&P500 cèdent 0,13% à 2 902,50 points tandis que ceux sur Nasdaq 100 perdent 0,25% à 7 525,75 points.

Vendredi à Wall Street 

En hausse en début de séance, les marchés actions américains ont finalement clôturé la semaine proches de l'équilibre. Les investisseurs ont pris acte de la décision de Donald Trump de taxer 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires. Les opérateurs n'ont par ailleurs guère réagi à une salve de statistiques en demi-teinte. La production industrielle et la confiance des consommateurs ont cependant favorablement surpris. Le Dow Jones a gagné 0,03% à 26 154,67 points. Sur la semaine, il a grimpé de 1,2%. Le Nasdaq a cédé 0,05% à 8 010,04 points (+1,4% sur la semaine).  

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier "Empire State", publié par la Fed de New York, a atteint 19 en septembre. Il était de 25,6 en août. Le consensus le donnait à 23.

Les valeurs à suivre 

COCA-COLA 

Coca-Cola serait en "sérieuses discussions" avec le producteur canadien de cannabis (à usage médical) Aurora Cannabis en vue de fabriquer des boissons infusées avec cette plante, révèle la chaîne de télévision canadienne BNN Bloomberg. L'intérêt de la marque la plus connue au monde constitue une très bonne nouvelle pour le secteur de la marijuana. Naturellement, le cannabis en question serait dépourvu de ces qualités de "psychotrope".

TESLA 
Elon Musk, le PDG de Tesla, a indiqué hier sur Twitter que son groupe rencontrait des problèmes de délais de livraison de ses véhicules. « Désolé, nous sommes passés d'un enfer de production à un enfer logistique de livraison mais ce problème est bien plus facile à traiter », a tweeté le dirigeant. « Nous effectuons de rapides progrès. (Cela) devrait être réglé sous peu », a ajouté Elon Musk. Il répondait à une cliente étant confrontée à un retard de livraison.