Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Des trimestrielles globalement bien accueillies ce vendredi

AOF - 31 juillet 2020


(AOF) - Les Bourses américaines sont attendues en hausse ce vendredi alors que les résultats d’entreprises continuent d’alimenter les marchés. Ainsi, une majorité de publications (surtout les valeurs technologiques) telles que celles d’Amazon, Apple, Caterpillar, Ford ou encore Facebook ont fait état de publications trimestrielles supérieures aux attentes. Côté statistiques, les dépenses des ménages au mois de juin sont légèrement au-dessus au consensus. Une demi-heure avant leur ouverture, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite progressent respectivement de 0,23% et 1,08%.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont terminé en ordre dispersé jeudi. Les investisseurs ayant notamment été refroidis par un message sur les réseaux sociaux du président des Etats-Unis évoquant un possible reports des élections. A cela s'ajoute la publication d'une contraction de 32,9% de l'économie au deuxième trimestre ainsi que l'inquiétude en ce qui concerne la crise sanitaire. Côté valeurs ConocoPhillips a été malmenée après avoir dévoilé ses trimestrielles. A la clôture, le Dow Jones a reculé de 0,85% à 26 313,65 points tandis que le Nasdaq a progressé de 0,43% à 10 587,81 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, les revenus des ménages ont baissé de 1,1% en rythme mensuel en juin contre -4,4% en mai et un consensus de -0,5%. Leur consommation a augmenté de 5,6%, à comparer à l'attente des analystes de +5.5% et +8,5% en mai.

L'indice des prix PCE, la mesure préférée de l'inflation de la Fed, a avancé de 0,4% en rythme mensuel en juin. Hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation (core), il a progressé de 0,2%, une publication en ligne avec le consensus des analystes.

L'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago en juillet sera publié à 15h45.

L'indice de confiance des ménages de l'Université du Michigan en juillet sera, pour sa part, dévoilé à 16h.

Les valeurs à suivre

ABBVIE

AbbVie a publié une perte de 738 millions de dollars au deuxième trimestre 2020, soit 46 cents par action, contre un bénéfice de 741 millions, ou 49 cents par action, un an plus tôt. Le BPA ajusté, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels, ressort positif à 2,34 dollars, légèrement au-dessus du consensus FactSet de 2,20 dollars. Le chiffre d'affaires a en revanche progressé de plus de 26% sur un an, à 10,43 milliards de dollars, mieux que les 9,9 milliards attendus. Sur l'exercice 2020, le laboratoire pharmaceutique anticipe un BPA ajusté compris entre 10,35 et 10,45 dollars.

ALPHABET
Alphabet, société-mère de Google, a dévoilé hier soir une performance trimestrielle marquée par la première baisse des revenus depuis son entrée en Bourse. Au deuxième trimestre, la célèbre firme Internet a enregistré un bénéfice net de 6,959 milliards de dollars, soit 10,13 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 9,947 milliards de dollars, soit 14,21 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus Refinitiv s'élevait à 7,95 dollars. Le groupe a affiché une marge de 17% contre 24% au deuxième trimestre 2019.


AMAZON
Amazon a dévoilé hier soir des profits record et bien supérieurs aux attentes, bénéficiant du boom du commerce en ligne et le cloud en ces temps de pandémie mondiale. Au deuxième trimestre, le bénéfice net du cybermarchand et spécialiste du cloud a atteint 5,2 milliards de dollars, soit 10,30 dollars par action, contre 2,6 milliards de dollars ou 5,22 dollars par action, un an plus tôt. Le marché visait 1,48 dollar par action, selon FactSet. 


APPLE
Apple a présenté hier des résultats supérieurs aux attentes, ainsi qu'une division par 4 de son action. La firme à la pomme a enregistré au troisième trimestre, clos fin juin, un bénéfice net de 11,25 milliards de dollars, soit 2,58 dollars par action, contre respectivement 10,04 milliards de dollars et 2,18 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus de 2,04 dollars a été nettement dépassé. Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 11% à 59,7 milliards de dollars, dépassant également largement le consensus : 52,4 milliards de dollars.

CATERPILLAR
Caterpillar a dévoilé des résultats moins dégradés que prévu. Le numéro un mondial des engins de terrassement et de matériel minier a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 468 millions de dollars, représentant 84 cents par action, contre une profit de 1,62 milliards de dollars, soit 2,83 dollars par action, un an plus tôt à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,03 dollar, dépassant le consensus FactSet s'élevant à 64 cents.


CHEVRON
Chevron a publié 8,28 milliards d'euros de pertes au second trimestre 2020, soit 4,44 dollars par action, contre un bénéfice de 4,31 milliards, ou 2,28 dollars par action, il y a un an. La "major" pétrolière a enregistré 4,4 milliards de dollars de dépréciations d'actifs (dont 2,6 milliards au Venezuela) en raison du contexte actuel et de la chute des cours de l'or noir, ainsi que 780 millions de dollars d'indemnités de licenciement et un gain de 310 millions de dollars sur la vente d'actifs en Azerbaïdjan. Hors ces éléments exceptionnels, le BPA est de -1,59 dollar, contre -93 cents attendus.

ELECTRONIC ARTS
Au premier trimestre, clos fin juin, le concurrent d'Ubisoft a généré un bénéfice net de 365 millions de dollars, soit 4,25 dollars par action, contre un profit de 1,42 milliard de dollars, représentant 1,25 dollar par action, un an plus tôt. Il avait alors bénéficié d'un crédit fiscal. En données ajustées, le bénéfice par action est ressorti à 1,42 dollar, soit 62 cents de plus que le consensus. Les revenus ont augmenté de 20,7% à 1,459 milliard de dollars, dont 1,1 milliard de dollars (+23,8%) pour les revenus digitaux.

EXXON MOBIL
Exxon Mobil a publié une perte de 1,08 milliard de dollars au second trimestre 2020, soit 26 cents par action, contre un bénéfice de 3,13 milliards de dollars, ou 73 cents par action, un an plus tôt. Les résultats prennent en compte un ajustement positif des stocks de 1,9 milliard de dollars résultant de la hausse des prix des matières premières. Hors éléments exceptionnels, la perte par action s'élève à 70 cents, alors que le consensus FactSet attendait 61 cents. La production a reculé de 7% à 3,6 millions de barils équivalents pétrole par jour.


FACEBOOK
Facebook a dévoilé hier soir des résultats moins dégradé que prévu au premier trimestre. Le numéro un mondial des réseaux sociaux a vu son bénéfice net presque doubler (+98 %) à 5,18 milliards de dollars, soit 1,80 dollars par action. Le consensus s'élève à 1,39 dollar par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 11 % à 18,69 milliards de dollars, dont 18,32 milliards de dollars (+10 %) pour les ventes publicitaires.


FORD
Ford a publié un résultat net de 1,1 milliard de dollars au second trimestre 2020, soit 28 cents par action, contre 100 millions, ou 4 cents par action, un an plus tôt. Ajusté des éléments exceptionnels, le constructeur enregistre une perte de 35 cents par action, bien mieux que la perte de 1,17 dollar attendue par le consensus FactSet. Les ventes ont, elles, reculé de moitié pour ressortir en ligne avec le consensus, à 19,4 milliards de dollars. Ford prévoit un EBIT ajusté au troisième trimestre de 0,5 à 1,5 milliard de dollars, et va bientôt lancer ses nouveaux modèles de SUV électriques.