Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Du sang froid malgré les représailles iraniennes

AOF - 08 janvier 2020


(AOF) - Les indices américains sont attendus autour de l'équilibre en ce mercredi 8 janvier. Les futures sur le Dow Jones perdaient 0,1% en pré-ouverture, alors que ceux sur le S&P 500 et le Nasdaq gagnaient autour de 0,12%. Aujourd'hui encore, Wall Street surveillera de près les activités au Moyen-Orient, après les représailles iraniennes à l’assassinat du général Soleimani visant deux bases américaines en Irak. Une attaque n'ayant pas fait de victime. Les investisseurs gardent leur sang froid, jugeant faible le risque d’escalade. A noter aussi des créations d’emplois supérieures aux attentes.

 

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont reculé mardi, lestés notamment par les valeurs pétrolières. Les cours de l’or noir sont retombés en effet de plus de 1%. En revanche, les valeurs technologiques ont échappé aux dégagements. La hausse supérieure aux attentes de l’indice des directeurs d’achat (ISM) dans les services confirme pourtant que la dégradation de la conjoncture dans l’industrie ne contamine pas le secteur tertiaire. Le Dow Jones a cédé 0,42% à 28 583,68 points. Le Nasdaq Composite a abandonné 0,03% à 9 068,58 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, l'enquête ADP a révélé que 202 000 emplois ont été créés dans le secteur privé en décembre 2019. C'est bien au-dessus du consensus de 160 000 et du chiffre révisé à la hausse du mois de novembre de 124 000.

Les valeurs à suivre

BEYOND MEAT
Impossible Foods abandonne la course pour fournir des steaks et saucisses vegans à McDonald's, a révélé Reuters. Le groupe américain n'a pas les capacités de suivre la demande du géant mondial de la restauration rapide. Une bonne nouvelle pour son concurrent américain Beyond Meal. En revanche ce dernier a assuré qu'il pourrait, lui, suivre la cadence imposée par McDonald's. En septembre dernier, McDo a lancé une phase de test de 12 semaines au Canada sur les steaks de Beyond Meal. Si les résultats du test sont inconnus, McDo a décidé de prolonger l'expérience, a précisé Reuters.

BOEING
Un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines s'est écrasé mercredi près de Téhéran. La catastrophe a eu lieu peu après le décollage et fait 176 morts. Les deux boîtes noires de l'appareil ont été récupérées. Il est toutefois encore trop tôt pour connaître de manière certaines les causes du crash. La presse iranienne évoque une panne moteur.

LENNAR
Lennar est attendu en hausse à Wall Street après avoir dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au quatrième trimestre, clos fin novembre, de son exercice 2019, le constructeur immobilier américain a réalisé un bénéfice net de 674,3 millions de dollars, ou 2,13 dollars par action, contre 796,1 millions, ou 2,42 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus FactSet s'élevait à 1,90 dollar par action. Le chiffre d'affaires a progressé de 8% à 6,97 milliards. Wall Street tablait sur 6,51 milliards.

MACYS
Le distributeur américain Macys a publié des ventes en baisse pour les mois de novembre et décembre. A périmètre comparable, celles-ci ont chuté de 0,7% pour les magasins en nom propre, et de 0,6% en comptant les magasins sous licence. Des chiffres en nette amélioration par rapport au troisième trimestre (-3,5%). Les ventes en ligne ont été solides, précise le groupe sans avancer de chiffres, et les assortiments et la stratégie marketing ont porté leurs fruits dans les 10 jours précédent Noël.

WALGREENS
Walgreens a annoncé des résultats décevants pour le premier trimestre de son exercice 2020. Si les ventes ont augmenté de 1,6% à 34,3 milliards de dollars (+2,3% à change constant), le revenu opérationnel (1 milliard de dollars), le revenu opérationnel ajusté (1,5 milliard) et le bénéfice par action ajusté (1,37 dollar) ont chuté respectivement de 27,6%, 15,6% et 6%. Tous ont raté le consensus. La chaîne de pharmacie maintient son anticipation de croissance nulle en 2020, et affirme être toujours dans les temps pour mener à bien son plan d'économies de 1,8 milliard de dollars d'ici 2022.