Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse en vue

AOF - 10 septembre 2020


(AOF) - Wall pourrait débuter la séance en hausse timide malgré la progression supérieure aux attentes des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage. Un chiffre qui confirme que la convalescence de l'économie américaine risque de prendre encore un certains temps après l'exceptionnelle crise de la Covid. Les investisseurs ont surement le regard tourné vers Francfort d'où Christine Lagarde vient de confirmer le maintien de la politique monétaire ultra-accomodante de la BCE. Vers 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 gagnent 0,12% à 3 404,25 points et 0,7% à 11 472,25 points.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont clôturé en forte hausse mercredi. Si le Nasdaq (+2,71% à 11 141,56 points) a rebondi après la correction des valeurs technologiques des derniers jours, le Dow Jones (+1,60% à 27 940,47 points) n’a pas été en reste. Côté valeurs, Moderna (+4,71%) et BioNTech (+4,16%) ont profité des déboires d’AstraZeneca après l’annonce de la suspension de l’étude clinique concernant son candidat vaccin contre le nouveau coronavirus. Côté statistiques, le rapport JOLTS a fait état d’un nombre de nouvelles offres d'emplois plus important que prévu au mois de juillet.

Les chiffres macroéconomiques

Les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août, conformément aux attentes des économistes après la hausse de 0,6% enregistrée en juillet. Hors alimentation et énergie, les prix ont augmenté de 0,4%. Les économistes tablaient sur +0,2% après +0,5% en juillet.

884 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées à l'issue de la semaine close le 5 septembre. Les économistes tablaient sur 813 000 après 884 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 881 000).

Les stocks de grossistes en juillet sont attendus à 16h.

Les valeurs à suivre

GAMESTOP
GameStop a dévoilé mercredi soir ses résultats au titre de son deuxième trimestre fiscal 2020 (clos le 1er août). Ainsi, le groupe de distribution de jeux vidéo et de matériel électronique a accusé une perte nette de 111,3 millions de dollars sur la période, ou -1,71 dollar par action, à comparer avec une perte nette de 415,3 millions de dollars, ou -4,15 dollars par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte par action atteint -1,40 dollar, décevant les attentes du consensus FactSet (-1,13 dollar).

JPMORGAN
Selon des informations du Financial Times, JPMorgan, la plus grande banque américaine, qui a accepté de collaborer avec les autorités américaines pour identifier de potentiels clients ou collaborateurs ayant reçu des aides dans le cadre du plan de soutien face au Covid-19, a renvoyé plusieurs employés qui ont reconnu avoir touché ce type de subventions de manière frauduleuse.

SPOTIFY
Credit Suisse a relevé sa recommandation de Neutre à Surperformance et a pour objectif de cours 315 dollars sur Spotify Technology.

TIFFANY
Nouvel épisode dans le feuilleton LVMH-Tiffany. LVMH dit avoir pris connaissance avec étonnement de l’action en justice déposée contre le groupe par Tiffany devant le tribunal civil du Delaware. LVMH estime que cette action est totalement infondée. « Elle est manifestement préparée de longue date par Tiffany et a été communiquée d’une manière trompeuse pour les actionnaires et diffamatoire », note le géant du luxe, qui « s’en défendra vigoureusement ». LVMH sera donc amené à mettre en cause la gestion de la crise par le management de Tiffany et son conseil d’administration.