Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - La prudence devrait prévaloir avant la décision de la Fed

AOF - 30 octobre 2019


(AOF) - Wall Street devrait ouvrir proche de l’équilibre mercredi. La prudence prévaut à l’approche de la décision de la Fed. Une nouvelle baisse des taux de 25 points de base est anticipée. Les investisseurs seront surtout attentifs aux commentaires de son président Jerome Powell, dans l'espoir d’en savoir plus sur la future trajectoire des Fed Funds. Côté statistiques, le PIB américain et l’enquête ADP ont dépassé les attentes. Côté valeurs, les résultats de General Electric, Mattel et Yum Brands seront arbitrés. Vers 14h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq grappillent 0,01% et 0,18%.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont fini en léger retrait. L'accord commercial pourrait ne pas être signé comme prévu en novembre lors du sommet de l'Apec en novembre, même si des progrès seraient réalisés, affirme la presse. Hier, Donald Trump avait évoqué une signature plus tôt que prévu... Le secteur de la pharmacie s’est distingué, Merck et Pfizer, deux membres du Dow Jones, ayant relevé leurs objectifs annuels. L'indice américain a cependant cédé 0,07% à 27 071,42 points. En revanche, le Nasdaq Composite a perdu 0,59% à 8 276,85 points alors que Google a déçu.

Les chiffres macroéconomiques


Selon une première estimation, les Etats-Unis ont enregistré une croissance du PIB de 1,9% en rythme annualisé au troisième trimestre 2019. Le consensus Reuters visait une croissance de 1,6%, après +2% au deuxième trimestre.

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP révèle que le secteur privé américain a créé 125 000 emplois en octobre 2019. Le consensus Reuters tablait sur 120 000 après 93 000 (chiffre révisé de 135 000) en septembre.

Last but not least, la Fed fera connaître sa décision de politique monétaire à 19 heures.

Les valeurs à suivre

AMD

AMD a présenté des perspectives décevantes. Au quatrième trimestre, le fabricant de microprocesseurs cible en moyenne un chiffre d'affaires de 2,1 milliards de dollars, en progression de 48% sur un an. Wall Street vise 2,15 milliards de dollars. La marge brute ajustée est anticipée à environ 44% contre 43% au troisième trimestre. Au troisième trimestre, le groupe a enregistré un bénéfice net de 120 millions de dollars, représentant 11 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 102 millions de dollars, soit 9 cent par action, un an plus tôt à la même époque.

FIAT CHRYSLER

Fiat Chrysler et PSA pourraient annoncer leur projet de fusion dès jeudi, rapporte Reuters sur la base d'une source proche du dossier. L'Etat français, qui détient 12% du capital de PSA via la BPI, suivrait avec " attention et ouverture " le dossier, a déclaré au média une source au ministère de l'Economie. Les deux constructeurs avaient confirmé plus tôt que des discussions étaient en cours en vue de créer l'un des principaux groupes automobiles mondiaux. Actuellement, leur capitalisation combinée dépasse aisément les 40 milliards d'euros.

GENERAL ELECTRIC

General Electric a dégagé au troisième trimestre un bénéfice par action ajusté en hausse de 36% à 0,15 dollar, ce qui est supérieur aux attentes des analystes (0,12 dollar). Les revenus ont eux atteint 23,36 milliards contre 23,39 milliards un an plus tôt. " Nous relevons à nouveau nos perspectives de free cash-flow dans l'industrie, même avec les vents contraires externes liés au 737 MAX et aux tarifs ", a indiqué Lawrence Culp, CEO. Le conglomérat vise ainsi pour l'exercice entre 0 et +2 milliards de dollars contre de -1 à +1 milliard auparavant.

HERBALIFE

Herbalife a dévoilé mardi soir un bénéfice net supérieur aux attentes et un chiffre d'affaires conforme aux prévisions. Au troisième trimestre, le spécialiste américain des compléments alimentaires a réalisé un bénéfice net en hausse de 14,5% à 81,5 millions de dollars, ou 58 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 73 cents. Wall Street tablait sur 64 cents. Le chiffre d'affaires a légèrement progressé à 1,23 milliard.


JOHNSON & JOHNSON
L'américain Johnson & Johnson a annoncé mardi que 15 nouveaux tests n'avaient décelé aucune présence d'amiante dans un flacon de talc pour bébé dans lequel l’agence américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) en avait trouvé. Le titre est attendu en hausse à l’ouverture des marchés américains.

MATTEL

Mattel est attendu en forte hausse à l'ouverture des marchés américains après avoir publié mardi soir des résultats supérieurs aux attentes pour son troisième trimestre 2019. Ainsi, le groupe américain de jouets a réalisé un bénéfice net de 70,6 millions de dollars sur la période, ou 20 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 6,3 millions de dollars, ou 2 cent par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ajusté ressort à 26 cents, dépassant largement les attentes du consensus FactSet (16 cents).

MONDELEZ INTERNATIONAL
Mondelez International a dévoilé mardi soir des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et revu à la hausse ses prévisions annuelles. Au troisième trimestre 2019, le géant américain de l'agroalimentaire, propriétaire notamment des marques iconiques Oreo, Lu, Toblerone ou encore Milka, a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 19,2% à 1,423 milliard de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 64 cents, au-dessus du consensus qui le donnait à 60 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,2% en organique à 6,355 milliards.

YUM BRANDS

Yum Brands est attendu en baisse à l'ouverture des marchés américains, dans le sillage de ses résultats du troisième trimestre 2019. Ainsi, le groupe américain de restauration rapide (KFC, Pizza Hut, Taco Bell) a publié un bénéfice net de 255 millions de dollars sur la période, ou 81 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 454 millions de dollars, ou 1,40 dollar par action, lors de la même période de l'exercice précédent. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint 80 cents, alors que le consensus FactSet visait 96 cents.