Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Le Dow Jones soutenu par la BCE et les entreprises

AOF - 25 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en ordre dispersé à l’ouverture. Si le Nasdaq pourrait subir des prises de bénéfices, le Dow Jones devrait profiter du ton plus accommodant adopté cet après-midi par la BCE et du rebond marqué des commandes de biens durables. Par ailleurs, la moisson de résultats du jour est globalement positive, avec les bonnes performances de Facebook, Comcast ou 3M. Tesla risque toutefois de pâtir d’une perte plus marquée que prévue. Vers 14h50, les futures sur S&P500 gagnent 0,14% à 3 025,75 points tandis que ceux sur le Nasdaq cèdent 0,15%à 8 026 points.

Hier à Wall Street
Les marchés américains ont terminé en ordre dispersé, le S&P 500 et le Nasdaq ont atteint des records de clôture. Le secteur des semi-conducteurs a soutenu le Nasdaq (+0,85% à 8321,5 points) dans le sillage des résultats meilleurs que prévu de Texas Instruments. Pour autant, la hausse n'a pas été générale au sein du segment technologique, le ministre de la Justice aux Etats-Unis ayant ouvert une enquête antitrust au sujet des plus importantes sociétés du secteur. Le Dow Jones (-0,29% à 27 269,97 pts) a souffert de la baisse de Boeing, mais surtout de Caterpillar, dont les résultats ont déçu.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont grimpé de 2 % en juin. Les économistes tablaient sur une hausse de 1 % après le recul de 2,3 % enregistré en mai (chiffre révisé de -1,3 %). Hors transports, les commandes ont progressé de 1,2 % contre un consensus de +0,3 % après +0,5 % en mai (chiffre révisé de +0,3 %).

Aux Etats-Unis, 206 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées à l'issue de la semaine close le 20 juillet. Les économistes tablaient sur 215 000 après 216 000 la semaine précédente.

Les valeurs à suivre


3M
3M a dévoilé, au titre de son deuxième trimestre, des résultats en baisse mais supérieurs aux attentes. Ainsi sur la période, le conglomérat américain a dégagé un bénéfice par action ajusté de 2,20 dollars contre 3,07 dollars un an plus tôt. Le consensus établi par FactSet tablait sur 2,05 dollars. Quant au chiffre d’affaires, il a diminué de 2,6 % pour s'établir à 8,17 milliards de dollars. Il ressort également supérieur au consensus FactSet ( 8,05 milliards de dollars). Par ailleurs, le groupe a maintenu ses prévisions de bénéfice ajusté pour l'ensemble de l'exercice.

BRISTOL-MYERS SQUIBB
Bristol-Myers Squibb a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Au deuxième trimestre 2019, le laboratoire pharmaceutique américain a réalisé un bénéfice net de 1,432 milliard de dollars, ou 87 cents par action, contre 373 millions, ou 23 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,18 dollar, au dessus du consensus qui le donnait à 1,06 dollar. Le chiffre d'affaires est ressorti à 6,273 milliards, contre 5,704 milliards un an plus tôt. Wall Street tablait sur 6,115 milliards.

COMCAST
Comcast a affiché au titre de son deuxième trimestre, un bénéfice par action de 78 cents contre 69 cents un an plus tôt. Quant au chiffre d’affaires, il s'établit à 26,86 milliards de dollars, en progression de 23,6 %. Les analystes interrogés prévoyaient un bénéfice par action de 75 cents ainsi que des revenus de 27,14 milliards de dollars. "Nous comptons maintenant près de 55 millions de relations directes de grande valeur avec nos clients, dont 456 000 ajouts nets du deuxième trimestre", a commenté Brian L. Roberts, président du conseil et chef de la direction.

FACEBOOK
Facebook est attendu en hausse à Wall Street grâce à de bons résultats. Au premier trimestre, le numéro un mondial des réseaux sociaux a vu son bénéfice net chuter de 49% à 2,616 milliards de dollars, soit 91 cents par action. Il a provisionné 2 milliards de dollars après avoir été condamné à une amende de 5 milliards de dollars de l'autorité de la concurrence américaine (FTC) pour ne pas avoir tenus ses engagements de protéger la vie privée des utilisateurs. Il avait déjà provisionné 3 milliards de dollars dans cette perspective au premier trimestre.

FORD
Ford a dévoilé mercredi soir des résultats inférieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre 2019. Ainsi, le constructeur automobile américain a publié un bénéfice net de 148 millions de dollars sur la période, ou 4 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de plus d'un milliard de dollars, ou 27 cents par action, lors de la même période de l'exercice précédent. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint 28 cents alors que le consensus FactSet visait 31 cents.

LAZARD
La banque d'affaires Lazard a dévoilé des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, le bénéfice net de Lazard a chuté de 55% à 66 millions de dollars, soit 55 cents par action. Ajusté, le bénéfice par action est ressorti à 73 cents, ressortant largement au-dessus du consensus IBES s’élevant 63 cents. Son revenu opérationnel a reculé de 15 % à 630 millions de dollars, dont 329 millions de dollars (-21 %) pour l’activité de conseil et 291 millions de dollars (-12 %) pour la gestion d’actifs. Le consensus était de 590,78 millions de dollars.

PAYPAL
Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a dépassé les attentes au deuxième trimestre, mais a aussi abaissé ses perspectives annuelles. Le bénéfice net a progressé de 56% à 823 millions de dollars, soit 69 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 86 cents, dépassant le consensus FactSet s'élevant à 69 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Paypal a augmenté de son côté de 12% à 4,31 milliards de dollars pour un consensus de 4,33 milliards. Il a aussi progressé de 12% hors effets de change.

TESLA
Tesla a dévoilé mercredi soir des résultats décevants au titre de son deuxième trimestre 2019. Ainsi, le constructeur américain de véhicules électriques a publié une perte nette de 408 millions de dollars sur la période, ou -2,31 dollars par action, à comparer avec une perte nette de 718 millions de dollars, ou -4,22 dollars par action, lors de la même période de l’exercice précédent. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action atteint -1,12 dollar alors que le consensus FactSet visait -0,35 dollar.