Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les chiffres de l'inflation soulagent les marchés

AOF - 14 septembre 2021


(AOF) - Les indices américains sont orientés à la hausse en pré-ouverture mardi. Les investisseurs ont été rassurés par les chiffres de l'inflation moins élevés qu'attendu en août, alors que la Fed doit se réunir la semaine prochaine pour décider de l'avenir de son programme de rachat d'actifs. Son indicateur clé dans l'analyse de la hausse des prix, l'inflation "core", est en effet ressorti à 4% des anticipations de 4,2%. A la banque centrale désormais de déterminer si cela témoigne d'un caractère transitoire ou pas. A quelque minutes de la cloche, Dow Jones et Nasdaq gagnent 0,4% chacun.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé en ordre dispersé après une série de cinq séances consécutives de baisse. Les investisseurs ont eu du mal à se remettre d'une semaine d’inquiétude liée au variant Delta, à l’accélération de l’inflation aux Etats-Unis (et l’éventualité d’un resserrement monétaire de la Fed), au risque d’une hausse des impôts chez les plus riches aux Etats-Unis et à la menace du retour de la guerre commerciale entre Washington et Pékin. Ainsi, le Dow Jones a gagné 0,76% à 34 869,63 points tandis que le Nasdaq a cédé 0,07% à 15 105,58 points.

Les chiffres macroéconomiques


Le taux d'inflation américain a atteint au mois d'août 5,3% en rythme annuel, conformément aux attentes des analystes. En juillet, elle était de 5,4%. Si l'on exclut les éléments les plus volatils tels que les énergies ou l'alimentation, l'inflation "core", qui sert de référence à la Fed, atteint 4%, contre 4,2% attendus et 4,3% le mois précédent.

Les valeurs à suivre


Amazon

Amazon a annoncé qu'elle offrait 125 000 postes supplémentaires dans l'ensemble des États-Unis, en plus des 40 000 emplois annoncés plus tôt ce mois-ci. Les postes dans les domaines de l'exécution des commandes et du transport offrent un salaire de départ moyen de plus de 18 dollars de l'heure - et jusqu'à 22,50 dollars de l'heure dans certains endroits. Les recrutements pour les nouveaux postes sont déjà en cours et des primes à l'embauche allant jusqu'à 3 000 dollars sont disponibles dans certains endroits.

Boeing

Boeing a dévoilé mardi ses perspectives concernant le marché aéronautique commercial, spatial et de défense pour la décennie à venir. Ainsi, le géant américain entrevoit un marché de 9 000 milliards de dollars sur les 10 prochaines années, chiffre dans lequel il inclut les produits et les services associés. Lors de ces dernières études en la matière, Boeing avançait le chiffre de 8 500 milliards de dollars en 2020 et 8 700 milliards de dollars en 2019.


Fox Corp

Fox Entertainment a acquis la plateforme de divertissement TMZ et toutes ses propriétés médias auprès de WarnerMedia (filiale d'AT&T), a annoncé Charlie Collier, le PDG du groupe. Le montant de l'acquisition n'a pas été révélé. Selon les termes de l'accord, Fox possèdera et exploitera tous les actifs linéaires, numériques et expérientiels de la marque TMZ, y compris ses programmes de magazine syndiqués à succès, TMZ et TMZ LIVE. L'acquisition comprend également le site de célébrités et de culture de TMZ, TooFab.com, et son site phare, TMZ.com.


Intuit
L'éditeur de logiciels de conseil fiscal, Intuit, a annoncé le rachat de la société de marketing par e-mail Mailchimp pour 12 milliards de dollars en titre et en numéraire. Une telle opération avait fait l’objet de rumeurs au début du mois. La transaction sera relutive au niveau du bénéfice par action ajusté. Elle sera financée par la trésorerie et par de la dette nouvelle à hauteur d'environ 4,5 à 5 milliards de dollars.

Oracle
Oracle est attendu dans le rouge à Wall Street du fait de ses revenus décevants. Au premier trimestre, clos fin août, de son exercice fiscal 2021, l'éditeur de logiciels professionnels a enregistré un bénéfice net en progression de 9% à 2,46 milliards de dollars, soit 86 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,03 dollar, dépassant de 6 cents le consensus Bloomberg. Les revenus d'Oracle ont progressé de 4% à 9,73 milliards de dollars alors que le marché ciblait 9,77milliards de dollars.