Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les espoirs sur l’adoption d’un nouveau plan de relance devraient porter Wall Street

AOF - 19 octobre 2020


(AOF) - Wall Street devrait entamer la semaine du bon pied. Les investisseurs espèrent que démocrates et républicains pourront tomber d’accord sur un nouveau plan de relance d’envergure avant l’élection présidentielle, suite aux propos optimiste de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants. La séance sera également animée par les résultats trimestriels d’Halliburton et une grosse opération de M&A. Côté statistique, seul l’indice NAHB d’octobre est attendu à 16h. Vers 15h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite prennent respectivement 0,55% et 0,87%.

Vendredi à Wall Street


Vendredi, Wall Street a clôturé en ordre dispersé. Les valeurs traditionnelles ont terminé dans le vert grâce à la forte hausse des ventes au détail et des indices du Michigan globalement positifs. A cela se sont ajoutés de nouveaux espoirs sur un vaccin anti-Covid avec Pfizer (+3,83%) ainsi que la détermination de Nancy Pelosi, Président de la Chambre des représentants, pour faire passer le plus rapidement possible un nouveau plan de relance. Le Dow Jones a gagné 0,39%, à 28 604,21 points. Le Nasdaq, en revanche, a reculé de 0,36% à 11 671,44 points.

Les chiffres macroéconomiques


Les investisseurs se contenteront à 16h de l'indice NAHB de la confiance des constructeurs immobiliers en octobre aux Etats-Unis.

Les valeurs à suivre

ALIBABA

Auchan Retail a accepté la proposition faite par Alibaba de rachat de la totalité de sa participation dans SunArt, qui possèdent 484 hypermarchés en Chine. L'opération se fait au prix équivalent de 8,10 dollars de Hong Kong par action et fera l'objet d'une offre publique d'achat sur cette base. Par cette cession d'un montant d'environ 3 milliards d'euros, le distributeur français disposera ainsi des moyens financiers pour se désendetter, pour saisir toute opportunité pertinente sur ses marchés et pour se développer dans de nouveaux pays.

ALTICE USA

La famille Audet, actionnaire majoritaire de Cogeco, a fait savoir, dimanche 18 octobre au soir, qu'elle rejette l'offre améliorée d'Alice USA sur le groupe de télécommunications et audiovisuel canadien Cogeco. Le câblo-opérateur américain avait annoncé, un peu plus tôt dans la journée, avoir présenté une offre révisée et bonifiée à Cogeco Inc. et à Cogeco Communications Inc. en vue d'acquérir 100 % des actions émises et en circulation de Cogeco.

AMC ENTERTAINMENT
AMC Entertainment va rouvrir, à partir de vendredi, près d’une douzaine de cinémas dans l’Etat de New York. Cette décision fait suite au feu vert donné récemment par le gouverneur Andrew Cuomo. « La réouverture des salles de cinéma dans tout le pays est essentielle pour l'industrie cinématographique et pour l'ensemble de l'écosystème du divertissement", a déclaré Adam Aron, le directeur général d'AMC Entertainment.

AMERICAN AIRLINES
American Airlines souhaite remettre en service ses Boeing 737 MAX avant la fin de l'année si l'autorité de l'aviation civile américaine (FAA) donne son feu vert à l’appareil. Rappelons que l’ex-avion vedette de Boeing est cloué au sol depuis mars 2019 suite à deux catastrophes aériennes ayant fait 346 morts au total.

CONOCOPHILLIPS

Le groupe pétrolier ConocoPhillips a annoncé l'acquisition de Concho Resources pour 9,7 milliards de dollars en titres. Chaque actionnaire de la cible recevra 1,46 action ConocoPhillips par titre détenu, ce qui représente une prime de 15% par rapport à la clôture du 13 octobre. 500 millions d'économies annuelles sont attendues d'ici 2022 grâce à ce rapprochement. La société combinée détiendra environ 23 milliards de barils d'équivalent pétrole de ressources avec un coût moyen d'approvisionnement inférieur à 30 dollars par baril de WTI.

HALLIBURTON

Halliburton reste dans le rouge pour le quatrième trimestre consécutif en raison de la chute de la demande liée à la faiblesse des cours du pétrole. La société américaine de services pétroliers a accusé au troisième trimestre 2020 une perte nette de 17 millions de dollars, ou 2 cents par action, contre un bénéfice net de 295 millions, ou 34 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 11 cents, au-dessus du consensus qui le donnait à 8 cents. Le chiffre d'affaires est ressorti trois milliards contre un consensus de 3,1 milliards.

L BRANDS
JPMorgan relève son cours cible de 42 à 50 dollars et réitère sa recommandation Surpondérer sur L Brands. La maison d'analystes anticipe, entre autres, un bénéfice par action ajusté de 55 cents pour le troisième trimestre 2020 et de 2,39 dollars pour le dernier.