Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les inquiétudes sur le commerce font oublier APPLE et FACEBOOK

AOF - 31 octobre 2019


(AOF) - Les marchés américains sont attendus en légère baisse alors que l’inquiétude à propos des négociations commerciales refait surface. Selon Bloomberg, des officiels chinois doutent de pouvoir conclure un accord commercial à long terme avec les Etats-Unis. Cette information a rejeté au second plan les résultats meilleurs que prévu d’Apple et de Facebook. Le secteur technologique devrait donc résister. Les statistiques du jour sont elles en ligne avec les attentes. A quelques minutes des premiers échanges, les futures sur le S&P 500 perdent 0,18%.

Hier à Wall Street


Wall Street a clôturé en territoire positif mercredi. La Fed a procédé sans surprise à une nouvelle baisse des taux de 25 points de base. L’institution américaine a par ailleurs laissé entendre qu’elle en resterait là pour le moment. Côté statistiques, le PIB américain et l’enquête ADP ont dépassé les attentes. Côté valeurs, General Electric et Mattel se sont nettement distinguées dans le sillage de leur résultats trimestriels. Au son de la cloche, le Dow Jones a progressé de 0,43% à 27 186,69 points et le Nasdaq Composite a pris 0,33% à 8 303,98 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les inscriptions au chômage ont augmenté de 5 000 à 218 000 lors de la semaine du 26 octobre aux Etats-Unis. Elles sont supérieures au consensus Reuters s’élevant à 215 000.

Les revenus des ménages ont augmenté de 0,3% en septembre aux Etats-Unis après une hausse de 0,5% en août. Le consensus est de +0,3%. Leur consommation a augmenté de 0,2% contre +0,2% en août et un consensus de +0,2%.

L’indice des prix PCE, hors énergie et alimentation, affiche une hausse de 1,7 en septembre aux Etats-Unis sur un an. Le consensus s’élève à +1,7%. Il s’agit de la mesure préférée de l’inflation de la Fed.

A 14h45, sera dévoilé l'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago pour octobre.

Les valeurs à suivre


APPLE

Apple a présenté hier soir des résultats et des perspectives dépassant les attentes des investisseurs. La firme à la pomme a enregistré au quatrième trimestre, clos fin septembre, un bénéfice net de 13,686 milliards de dollars, soit 3,03 dollars par action, contre respectivement 14,125 milliards de dollars et 2,91 dollars par action, un an plus tôt. Le consensus FactSet s'élevait à 2,83 dollars. Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 1,8 % à 64 milliards de dollars, dépassant également légèrement le consensus : 63 milliards de dollars.


ESTEE LAUDER
La société américaine de cosmétiques Estee Lauder est attendue en repli après avoir abaissé son objectif annuel de résultats. Sur l'exercice 2020, elle vise désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 5,85 et 5,93 dollars contre de 5,90 dollars à 5,98 dollars auparavant. Les revenus sont en revanche toujours anticipés en progression de 7% à 8%, dont 1 point d’impact négatif des changes.

FACEBOOK

Facebook est attendu en hausse à Wall Street grâce à de bons résultats. Au troisième trimestre, le numéro un mondial des réseaux sociaux a vu son bénéfice net progresser de 19 % à 6,09 milliards de dollars, soit 2,12 dollars par action. Le consensus FactSet s'élève à seulement 1,91dollar par action. Le chiffre d'affaires de Facebook a progressé de 29 % à 17,65 milliards de dollars, dont 17,38 milliards de dollars (+28 %) pour les ventes publicitaires. Si ces dernières ont conservé leur rythme de croissance du deuxième, la croissance totale des revenus a de nouveau accéléré.

FIAT CHRYSLER

PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont finalement dévoilé les contours de leur projet de fusion à 50/50. Un tel mariage permettrait de créer le quatrième plus grand constructeur mondial avec des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules et un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros.

LAZARD

La banque d'affaires Lazard a dévoilé des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, le bénéfice net a chuté de 56% à 47 millions de dollars, soit 40 cents par action. Ajusté, le bénéfice par action est ressorti à 76 cents, ressortant au-dessus du consensus s'élevant 73 cents. Son revenu opérationnel a reculé de 3 % à 588 millions de dollars, dont 304 millions de dollars (stable) pour l'activité de conseil et 283 millions de dollars (-6 %) pour la gestion d'actifs. Le consensus est de 617,37 millions de dollars.



STARBUCKS
La chaîne de cafés Starbucks a présenté des résultats trimestriels conformes aux anticipations. Au quatrième trimestre, clos fin septembre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 802,9 millions de dollars (+6,2%), soit 67 cents par action. Ajusté, il est ressorti à 70 cents. Le chiffre d'affaires a, lui, progressé de 7% pour atteindre 6,75 milliards de dollars alors que le marché tablait sur 6,68 milliards. Il a augmenté de 5% à surface comparable. 630 nouveaux cafés ont été ouverts.