Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les marchés actions américains se dirigent vers une ouverture incertaine

AOF - 25 octobre 2019


(AOF) - Les marchés actions américains devraient ouvrir sur une note indécise ce vendredi. Les incertitudes sont toujours nombreuses concernant l’évolution des négociations commerciales sino-américaines et le Brexit. Tout en surveillant ces deux dossiers, les investisseurs arbitreront les résultats trimestriels du jour avec des groupes de la trempe d’Amazon, Visa et Intel. Sur le front statistique, seule la confiance des consommateurs de l’Université du Michigan figure au menu. Vers 14h50, les futures sur le Dow Jones cèdent 0,18% et ceux sur le Nasdaq Composite sont à l'équilibre.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé dans le désordre. Le Dow Jones s’est légèrement replié en raison de la baisse de 3M, qui a abaissé ses objectifs annuels. D’autres publications ont été bien accueillies, dont celles de Microsoft et de Tesla. Les données économiques sont, elles, aussi mitigées : les commandes de biens durables ont déçu et les PMI signalent une légère accélération de la croissance du secteur privé. Le Dow Jones a perdu 0,11% à 26 805,53 points tandis que le Nasdaq Composite a progressé de 0,81% à 8 185,80 points.

Les chiffres macroéconomiques

Au Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur de l'université du Michigan d'octobre sera connu à 16h.

Les valeurs à suivre

AMAZON
Amazon est attendu en repli à Wall Street dans le sillage de résultats et perspectives moins bonnes que prévu en raison des coût induits par la réduction des délais de livraison. Au troisième trimestre, le bénéfice net du cybermarchand et spécialiste du cloud a atteint 2,6 milliards de dollars, soit 4,23 dollars par action, contre 2,9 milliards de dollars ou 5,75 dollars par action, un an plus tôt. Le marché visait 4,59 dollars par action, selon FactSet. Le résultat opérationnel a, lui, reculé de 15,2% à 3,157 milliards de dollars.

BOEING

Le rapport d'enquête final réalisé par le Comité indonésien de sécurité des transports (National Transportation Safety Committee — KNKT), concernant le crash d'un 737 MAX de Lion Air en 2018, a mis en cause la conception du système de commandes de vol de l'appareil (MCAS). Boeing a assuré " prendre les mesures qui s'imposent pour améliorer la sécurité du 737 MAX et éviter que les conditions de commandes de vol qui se sont déclarées au cours de cet accident ne se reproduisent jamais ".


GILEAD

Gilead a réalisé au troisième trimestre 2019 un bénéfice net supérieur aux attentes mais des ventes légèrement décevantes. La biotech américaine a accusé une perte de 1,17 milliard de dollars, ou -92 cents par action, contre un bénéfice de 2,1 milliards, ou 1,60 dollar par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,75 dollar, contre un consensus de 1,74 dollar. Le chiffre d'affaires s'est établi à 5,604 milliards, contre 5,596 milliards au troisième trimestre 2018. Wall Street visait 5,61 milliards.

INTEL

Le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel est attendu en hausse à la faveur du relèvement des objectifs annuels, pourtant déjà relevé fin juillet. Cette année, il vise un chiffre d'affaires de 71 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 4,42 dollars contre respectivement 69,50 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 4,40 dollars. Le marché table sur 4,39 dollars et 69,43 dollars. Au troisième trimestre, la firme de Santa Clara a généré des profits plus élevés que prévu grâce au dynamisme des puces pour centres de données, les plus rentables.

VISA

Le spécialiste des moyens de paiement Visa a présenté des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin septembre, son bénéfice net a augmenté de 17 % à 3 milliards de dollars, soit 1,37 dollar par action. Ajusté, le bénéfice par action a dépassé de 4 cents le consensus FactSet. Ses revenus ont progressé de 13% à 6,1 milliards de dollars, conformément aux attentes. Les volumes des paiements ont augmenté de 9 % sur le trimestre à fin juin. Ces volumes ont servi de base pour déterminer les revenus du troisième trimestre de l'exercice.