Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - L’ouverture du G20 limite les prises de risques de la part des investisseurs

AOF - 30 novembre 2018


(AOF) - Les marchés actions américains devraient entamer cette séance en légère baisse, alors que s’ouvre le sommet du G20. Les investisseurs focaliseront leur attention sur Donald Trump et son homologue chinois, Xi Jinping. Seront-ils en mesure de parvenir à un accord? La guerre commerciale qu’ils se livrent a été l’un des grands facteurs d’incertitudes sur les marchés financiers ces derniers mois. Côté valeurs, HP et PVH verront leurs publications trimestrielles arbitrées. Vers 15h05, les futures sur indices signalent un Dow Jones en repli de 0,27% et un Nasdaq Composite à l'équilibre.

 

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé en légère baisse jeudi. La prudence a repris le dessus au lendemain des propos rassurants de Jerome Powell, président de la Fed. Les regards sont désormais tournés vers la rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois, Xi Jinping en marge du G20. Les interrogations sur un potentiel accord commercial entre les deux pays sont nombreuses. Côté macroéconomique, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont au plus haut depuis 6 mois. Au son de la cloche, le Dow Jones a cédé 0,11% à 25 338,84 points et le Nasdaq Composite -0,25% à 7 273,08 points.

Les chiffres macroéconomiques

A 15h45, aux Etats-Unis, sera publié l'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago en novembre.

Les valeurs à suivre

BOEING

Boeing envisagerait de lancer d'ici six à huit semaines une mise à jour du logiciel du 737 MAX pour modifier le système de stabilisation de l'appareil. Telles sont les informations rapportées par Reuters sur la base de deux sources informées des discussions. Cela fait suite à l'accident de l'appareil de la compagnie aérienne indonésienne Lion Air, qui a fait 189 morts, le 29 octobre dernier.

GAMESTOP
GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a réduit ses objectifs annuels. Au troisième trimestre, clos début novembre, il a publié une perte nette de 488,6 millions de dollars, soit – 4,78 dollars par action, contre un bénéfice net de 59,4 millions de dollars, représentant 59 cents par action, un an plus tôt. Retraité des éléments exceptionnels, il a atteint 67 cents, supérieur de 10 cents au consensus FactSet. Les comptes comprennent pour 587,5 millions de dollars de dépréciations de survaleurs.

HP

HP a vu son bénéfice plus que doublé au quatrième trimestre de son exercice 2018. Le fabricant américain de PC a également fait part d'une robuste demande pour 2019. Le groupe né de la scission d'Hewlett Packard en 2015 a réalisé un bénéfice net de 1,45 milliard de dollars, ou 91 cents par action, contre 660 millions, ou 39 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 54 cents. Le chiffre d'affaires a grimpé de 10% à 15,34 milliards.

MARRIOTT INTERNATIONAL

Mariott International a annoncé que la base de données des réservations de sa chaîne d'hôtels Starwood avait été piratée. Potentiellement, les informations de plus de 500 millions de clients auraient pu être exposées. Cela comprend notamment des numéros de cartes de crédit. En pré-ouverture des marchés américains, le titre apparaît en forte baisse.

PVH
Phillips Van Heusen a affiché des résultats trimestriels en progression. Ainsi, le bénéfice par action s'est établi à 3,21 dollars, en hausse de 6,3 % par rapport à la même période de l'an dernier. Les ventes du groupe ont augmenté de 7 % à 2,52 milliards de dollars. Des résultats tirés par Tommy Hilfiger qui "a vraiment surperformé, avec des résultats solides dans toutes les régions", a déclaré Emanuel Chirico, Président-Directeur Général du groupe. De son côté, Calvin Klein a toutefois connu un ralentissement de son activité.