Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Net rebond à l’horizon, les banques figurent au menu

AOF - 12 octobre 2018


(AOF) - Les marchés actions américains devraient rebondir ce vendredi, après plusieurs séances pour le moins difficiles. Les rachats à bon compte s’opèrent dans un contexte où pointe un élément de soulagement concernant l’impact de la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine. Ainsi, les exportations chinoises ont progressé plus que prévu en septembre avec un bond de 14,5%. Côté valeurs, les publications des banques américaines seront arbitrées, à l’image de JPMorgan ou Citigroup. Vers 15h10, les futures sur indices signalent un S&P 500 à +1% et un Nasdaq à +1,50%.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont fini dans le rouge dans de forts volumes. La séance a été volatile, certains investisseurs s’essayant à des rachats à bon compte dans le secteur technologique, éprouvé la veille. Ils ont été déclenchés par l’annonce d’une inflation un peu plus faible que prévu. Le Nasdaq, parfois dans le vert, n’a cependant pas pu résister aux dégagements. Le repli de plus de 3% des cours du pétrole a par ailleurs pesé sur les Bourses via le secteur de l’énergie. Le Dow Jones a fini en retrait de 2,13% à 25 052,83 points et le Nasdaq Composite a cédé 1,25% à 7 329,06 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, les prix à l'importation ont progressé de 0,5% en septembre 2018. Les économistes attendaient une hausse de seulement 0,2%, après un repli de 0,4% en août (chiffre révisé de -0,6%) et de 0,1% en juillet. Sur un an, les prix à l’importation ont augmenté de 3,5% pour un consensus de +3,2%.

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan pour octobre sera dévoilé à 16h.

Les valeurs à suivre

BARRICK GOLD

Barrick Gold a annoncé aujourd'hui des ventes préliminaires de 1,20 million d'onces d'or et de 114 millions de livres de cuivre au troisième trimestre, ainsi qu'une production préliminaire de 1,15 million d'onces d'or et de 106 millions de livres de cuivre au troisième trimestre. Des chiffres en hausse : en effet, les ventes préliminaires d'or et la production d'or ont respectivement augmenté d'environ 16 % et 8 % par rapport au deuxième trimestre.

BLACKROCK

Lloyds Banking Group a attribué à BlackRock une tranche de 30 milliards de livres sterling d'un des plus importants contrats d'investissement en Europe. Cela fait suite fait suite à un appel d'offres débuté au début de l'année, après que Lloyds eut déclaré que le gestionnaire actuel Standard Life Aberdeen lui avait remis 109 milliards de livres d'actifs. Lloyds a également évoquer vouloir conclure un partenariat stratégique avec BlackRock pour collaborer dans les classes d'actifs alternatives, la technologie d'investissement ou encore la gestion des risques.

CITIGROUP
Citigroup a présenté des résultats meilleurs que prévu au titre du troisième trimestre. Sur cette période, la banque américaine a engrangé un bénéfice net en progression de 12% à 4,6 milliards de dollars, soit 1,73 dollar par action. Il est ressorti au-dessus du consensus de 1,69 dollar. Ses résultats ont bénéficié de la réduction du taux d’imposition aux Etats-Unis, des dépenses (-1%) et du coût du crédit (-1%). Les revenus sont quasiment stables à 18,389 milliards de dollars alors que le marché visait 18,46 milliards.

FORD

La situation demeure toujours préoccupante pour Ford Motor en Chine. Le constructeur automobile américain vient d'y constater un recul de ses ventes de 43% à 64 383 véhicules pour le mois de septembre 2018, en comparaison de septembre 2017. Depuis le début de l'année, les ventes de Ford en Chine ont reculé de 30% à 585 171 unités. Pour mémoire, en 2017, Ford a écoulé près de 1,2 million de véhicules en Chine, soit une baisse de 6% par rapport à 2016.

GOOGLE (ALPHABET)

Orange et Google se sont associés dans le cadre du projet Dunant, un nouveau câble sous-marin long de 6 600 kms reliant les États-Unis à la France, et dont la mise en service est prévue fin 2020. Ainsi, Dunant répondra à la hausse des usages Internet et garantira les connexions des clients d'Orange et Google.

JPMORGAN
JPMorgan a dévoilé ses résultats du troisième trimestre 2018. Ainsi, la banque américaine a vu son bénéfice net progresser de 24 % sur la période. JPMorgan a bénéficié d’une facture fiscale allégée et de taux d’intérêt plus élevés. Ces éléments ont permis de compenser un recul de 10% de l’activité de courtage sur les Taux, crédit, changes et matières premières (FICC). Dans le détail, JPMorgan a réalisé un bénéfice net de 8,38 milliards de dollars, ou 2,34 dollars par action.

WELLS FARGO

Wells Fargo a dévoilé des résultats globalement en ligne avec les attentes au troisième trimestre. Sur cette période, le numéro un américain du crédit immobilier a réalisé un bénéfice net de 6,01 milliards de dollars, soit 1,13 par action, contre 4,54 milliards de dollars, soit 83 cents par action, un an plus tôt. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,66 dollar, à comparer avec le consensus Refinitiv de 1,67 dollar. Elle a bénéficié de la baisse de ses coûts. Dans le même temps, son produit net bancaire a légèrement progressé à 21,90 milliards de dollars.