Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Nouvelle baisse attendue, le Covid-19 inquiète encore et toujours

AOF - 19 novembre 2020


(AOF) - Les marchés américains semblent bien partis pour enregistrer une troisième séance consécutive de repli. Après l'espoir suscité par l'impact à terme des bons résultats des vaccins contre le Covid, les craintes concernant la situation sanitaire à court terme ont repris le dessus. De New York à Tokyo, des mesures de restriction de l'activité sont prises, notamment la fermeture des écoles. Ces mesures se font ressentir sur les données économiques, comme en témoigne la hausse inattendue des inscriptions au chômage. Vers 15h10, les futures sur le S&P 500 perdent 0,18%.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont basculé dans le rouge en seconde partie de séance en raison de la dégradation sanitaire aux Etats-Unis. New-York a décider de fermer ses établissements scolaires jeudi et le pays compte désormais plus de 250 000 morts du Covid-19. Le bilan quotidien ne cesse de progresser à quelques jours de Thanksgiving. La séance avait pourtant débuté dans le vert grâce aux bons résultats de Pfizer et à son innocuité. L'indice Dow Jones a clôturé en repli de 1,16% à 29 483,42 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,82% à 11 801,60 points.

Les chiffres macroéconomiques


L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à a reculé de 6 points à 26,3 en novembre, ressortant au-delà des attentes : 22.

742 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 14 novembre, à comparer avec un consensus de 707 000 et 709 000 la semaine précédente, chiffre révisé de 702 000.

 

Les valeurs à suivre


ASTRAZENECA 
Le potentiel vaccin développé par AstraZeneca et l'Université d'Oxford produit une réponse immunitaire robuste chez les adultes âgés, selon les données des essais à mi-parcours. Publiés aujourd'hui dans la revue Lancet, ces résultats montrent que les groupe d'âge les plus exposés au risque de décès ou de maladie grave lié au Covid pouvaient être capables de développer une immunité. L'étude de phase 2, qui porte sur 560 adultes, révèle que les adultes âgés de 56 à 69 ans et de plus de 70 ans avaient la même réponse immunitaire que ceux âgés de 18 à 55 ans. L'étude de phase 3 est en cours.


L BRANDS
L Brands, la maison mère de la mythique marque Victoria's Secret, a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la forte demande pour ses lingeries. Le groupe a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net de 330,6 millions de dollars, ou 1,17 dollar par action, contre une perte de 252 millions, ou -91 cents par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 1,13 dollar. Les analystes tablaient sur 12 cents. Le chiffre d'affaires est passé de 2,68 à 3,06 milliards contre un consensus de 2,68. Les ventes à surface comparable ont bondi de 28%.

MACY'S

Les magasins Macy's ont enregistré une perte de 91 millions de dollars au troisième trimestre 2020, soit une perte de 21 cents par action, contre un bénéfice de 2 millions, ou 1 cent par action, un an plus tôt à la même époque. En données ajustées, la perte par action reste toutefois bien moindre que celle anticipée par le consensus FacSet, à 19 cents contre 83 attendus. Les ventes ont elles aussi fait mieux que prévu à 3,99 milliards de dollars (consensus à 3,91 milliards). Elles ont reculé de 21% en comparable, alors que le e-commerce a bondi de 27%.

NASDAQ

L'opérateur boursier Nasdaq a annoncé le rachat de l'éditeur de logiciels de prévention des délits financiers Verafin pour 2,75 milliards de dollars en numéraire. Cette opération aura un impact positif sur le bénéfice par action à partie de 2022. Verafin a connu un taux de croissance annuel d'environ 30 % au cours des trois dernières années et prévoit de réaliser plus de 140 millions de dollars de revenus en 2021. Il donc été racheté sur la base d'un multiple implicite d'environ 19,5 fois ses revenus, conformément aux sociétés SaaS à forte croissance.

NVIDIA

Nvidia a présenté des résultats et des prévisions meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, clos fin octobre, le spécialiste des processeurs et cartes graphiques a vu son bénéfice net progresser de 49% à 1,336 milliard de dollars, soit 2,12 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 2,91 dollars, soit 34 cents de mieux que le consensus FactSet. Les revenus ont bondi de 57% à 4,73 milliards de dollars, dépassant les attentes : 4,41 milliards de dollars.