Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Nouvelle légère progression attendue, Jerome Powell en mode repeat

AOF - 11 juillet 2019


(AOF) - Les marchés américains sont attendus en légère hausse, les futures sur le S&P 500 progressant de 0,16%. L'annonce d'une inflation, hors les éléments volatils que sont l’énergie et alimentation, supérieure à l'objectif de la Fed de 2% risque cependant de mettre cette hausse sous l'éteignoir. Le président de la Fed s’exprimera de nouveau aujourd’hui, cette fois-ci devant une commission du Sénat, et devrait sans surprise être aussi dovish que mardi. Parmi les valeurs, Delta Air Lines a présenté de bons résultats tandis que Bed Bath & Beyond a déçu.

 

Hier à Wall Street


Wall Street a clôturé en hausse mercredi. Dans une intervention, rendue publique avant son audition devant une commission du Congrès, le président de la Fed a fait part de ses craintes sur les perspectives économiques des Etats-Unis en raison des tensions commerciales, et plus globalement, en raison du ralentissement économique mondial. Jerome Powell a indiqué que l'économie ne s'était pas améliorée ces dernières semaines, ouvrant la voie à une baisse des taux de la Fed en juillet. Le Dow Jones a gagné 0,29% à 26 860,20 points. Le Nasdaq a progressé de 0,75% à 8 202,53 points.

Les chiffres macroéconomiques

209 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 6 juillet, ressortant sous le consensus Reuters s’élevant à 223 000. Le chiffre de la semaine précédente a été rehaussé de 1 000 à 222 000.

L’indice des prix à la consommation, hors les éléments volatils que sont l’énergie et alimentation, a augmenté de 0,3% en juin par rapport à mai et de 2,1% en rythme annuel. Le consensus Reuters était de respectivement +0,2% et +2%. L'inflation totale est en hausse de 0,1% en juin.

L'audition du président de la Fed par la commission bancaire du Sénat est programmée à 16h.

Les valeurs à suivre


DELTA AIR LINES
La compagnie aérienne Delta Air Lines a dévoilé des résultats meilleurs que prévu et rehaussé ses objectifs annuels. Au premier trimestre, son bénéfice net a bondi de 39,3 % à 1,44 milliard de dollars, soit 2,21 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 2,35 dollars, dépassant de 7 le consensus IBES. Ses revenus ont augmenté de 6,5 % à 12,536 milliards de dollars. Le groupe précise que le revenu unitaire par passager ajusté, un indicateur clé du secteur, a augmenté de 3,8 %.

BED BATH & BEYOND
Le distributeur de produits d'équipements de la maison Bed Bath & Beyond a publié des ventes à surface comparable décevantes. Au premier trimestre, clos début juin, le groupe a essuyé une perte nette de 371,09 millions de dollars, soit 2,91 dollars par action, à comparer avec un bénéfice net de 43,57 millions de dollars (32 cents par action) un an plus tôt. Les comptes ont été pénalisés par des dépréciations de survaleurs et coûts de restructuration représentant 401,3 millions de dollars.