Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Pause en vue après les records de la veille et le rapport ADP décevant

AOF - 02 décembre 2020


(AOF) - Les marchés américains devraient marquer une pause ce mercredi, après les niveaux records atteints par le S&P500 et le Nasdaq hier. Les investisseurs devraient d'une part reprendre leur souffle, mais leurs inquiétudes sur les conséquences économiques de la pandémie devraient aussi refaire surface. Car selon le rapport ADP, les créations d'emplois dans le privé ont de nouveau reculé en novembre. Et pas sûr que l'autorisation du vaccin de Pfizer au Royaume-Uni suffise à soutenir les indices. Ainsi, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq reculent respectivement de 0,44% et 0,33%.

Hier à Wall Street


Après un mois de novembre exceptionnel, Wall Street a débuté décembre sous de bons auspices. Le Nasdaq et le S&P 500 ont décroché de nouveaux records grâce à l'alignement des planètes. Les campagnes de vaccination se préparent, l’économie mondiale montre des signes de reprise encourageants et les banques centrales ont promis de rester très accommodantes encore un certain temps. Au chapitre des valeurs, les prévisions de Zoom, "valeur Covid" par excellence, ont déçu, le titre a chuté. Le Dow Jones a gagné 0,63% à 29 82,92 points tandis que le Nasdaq a grimpé de 1,28% à 12 355,11 points.

Les chiffres macroéconomiques


Le secteur privé américain a créé 307 000 emplois au mois de novembre, selon le cabinet ADP. Les économistes tablaient sur 410 000 créations de postes après 365 000 au mois d'octobre.

L'évolution hebdomadaire des stocks pétroliers sera connue à 16h30.

 

Les valeurs à suivre


BOX

Box, société spécialisée dans le partage de fichiers et de collaboration en ligne, a publié des résultats meilleurs qu'anticipé, mais des objectifs de ventes décevants. Au titre du trimestre du troisième trimestre, clos fin octobre, elle a essuyé une perte de 5,28 millions de dollars, soit 3 cents par action, contre une perte de 40,9 millions de dollars représentant 28 cents par titre, un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 20 cents, soit 6 cents de mieux que le consensus.

HEWLETT PACKARD ENTERPRISE

Hewlett Packard Enterprise a présenté des résultats meilleurs que prévu au quatrième trimestre, clos fin octobre, et a annoncé le transfert de son siège de la Silicon Valley au Texas. Le groupe spécialisé dans les matériels et services informatiques pour entreprises a généré un bénéfice net de 157 millions de dollars, soit 12 cents par action, contre un bénéfice net de 480 millions de dollars ou 36 cents par action un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 37 cents, soit 3 cents de mieux que le consensus de Bloomberg.

KOHL'S

Les grands magasins Kohl's vont bientôt accueillir dans leurs rayons un espace beauté dédié à Sephora, la chaîne de magasins de parfums et produits cosmétiques appartenant au groupe LVMH. Sephora sera implanté dans 200 magasins Kohl's dès l'automne 2021, dans des espaces de 230m² situés à l'entrée des sites, puis dans au moins 850 à partir de 2023. Ce partenariat permettra à Kohl de mieux se faire connaître auprès d'un public plus jeune, tandis que Sephora touchera des millions de nouveaux clients, notamment ceux de vivants pas près d'un de ses magasins.

NORWEGIAN CRUISE LINE

Norwegian Cruise Line Holdings a annoncé mercredi l'extension de l'annulation de ses croisières en raison du contexte de pandémie de Covid-19. Les croisières de Norwegian Cruise Line seront ainsi suspendues du 1er janvier 2021 au 28 février 2021. Concernant les croisières d'Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises, elles seront suspendues du 1er janvier jusqu'au 31 mars.

PFIZER

Le Royaume-Uni est devenu le premier pays au monde à autoriser l'usage du vaccin contre le Covid développé par Pfizer et son partenaire allemand BioNTech. Le vaccin sera distribué dans tout le pays à partir du début de la semaine prochaine.

SALESFORCE

Salesforce a conclu un accord définitif en vertu duquel il va acquérir la messagerie vedette Slack. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Slack recevront 26,79 dollars en espèces et 0,0776 action ordinaire de Salesforce pour chaque action de Slack, ce qui représente une valeur d'entreprise d'environ 27,7 milliards de dollars. Slack est valorisé 45,5 dollars au cours de clôture de mardi de Salesforce, soit une prime de plus de 50% avant l'article du Wall Street Journal du 25 novembre évoquant une telle opération.