Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Prudence en vue

AOF - 17 juillet 2019


(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en légère hausse. Le regain de tensions sur le commerce incite les investisseur à la prudence. Donald Trump a en effet déclaré hier être prêt à relever les tarifs douaniers sur les plus de 300 milliards de dollars de produits chinois non encore taxés. Côté statistiques, les mises en chantier et permis de construire de juin sont ressortis inférieurs aux attentes. Côté valeurs, Bank of America sera arbitré après des résultats trimestriels contrastés. Vers 15h00, les futures sur S&P 500 et Nasdaq 100 gagnent 1,03% à 3 008 pts et 0,11% à 7 951,75 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en repli sur fond de regain de tension sur le commerce. Donald Trump a en effet déclaré être prêt à relever les tarifs douaniers sur les plus de 300 milliards de dollars de produits chinois non encore taxés. Les autres nouvelles du jour étaient favorables. Cette séance a été aussi marquée par les résultats meilleurs que prévu de Goldman Sachs et JPMorgan. Par ailleurs, les ventes au détail, principal moteur du PIB, ont dépassé les attentes. L’indice Dow Jones a reculé de 0,09% à 27 335,63 points tandis que le Nasdaq Composite a perdu 0,43% à 8 222,80 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, 1,253 million de mises en chantier ont été comptabilisées en juin. Les économistes tablaient sur 1,270 million après 1,265 million en mai (chiffre révisé de 1,269 million). Par ailleurs, 1,220 million de permis de construire ont été enregistrées. Les économistes tablaient sur 1,300 million après 1,299 million en mai (chiffre révisé de 1,294 million). 

Le livre Beige de la Fed sur la santé de l'économie sera dévoilé à 20h00. 

Les valeurs à suivre

ABBOTT

Abbott Laboratories a publié des résultats trimestriels en demi-teinte et relevé ses prévisions annuelles. Le fabricant de matériel médical, également spécialisé dans la nutrition et les diagnostiques, a réalisé au deuxième trimestre 2019 un bénéfice net multiplié par deux à 1,465 milliard de dollars, ou 56 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 82 cents contre un consensus de 80 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 2,7% à 7,979 milliards. Wall Street visait 7,997 milliards.

AMAZON
La Commission européenne a ouvert une procédure formelle d'examen afin de déterminer si l'utilisation, par Amazon, de données sensibles provenant de détaillants indépendants qui vendent sur sa place de marché enfreint les règles de concurrence de l'Union européenne. Dans le cadre de son enquête approfondie, Bruxelles examinera les accords types conclus entre Amazon et les vendeurs Marketplace, qui permettent à la branche "vente au détail" d'Amazon d'analyser et d'utiliser les données de vendeurs tiers.

BANK OF AMERICA
Bank of America a réalisé au deuxième trimestre 2019 un bénéfice net en hausse de 10% à 7,11 milliards de dollars, soit 74 cents par action. Le consensus FactSet tablait sur 71 cents, mais il est trop tôt pour savoir s'il est comparable au chiffre dévoilé par le groupe. Le produit net bancaire a progressé de 2% à 23,08 milliards de dollars. Wall Street visait 23,11 milliards. Les revenus d'intérêt sont ressortis à 12,19 milliards. Les analystes escomptaient 12,36 milliards. Les revenus de la banque commerciale ont atteint 9,72 milliards, en hausse de 5,3% à 9,72 milliards.

QUALCOMM
Qualcomm a trouvé un allié de poids dans son combat contre sa condamnation pour violation des lois antitrust : le département de la Justice. La juge Lucy Koh du district de San José a conclu que le spécialiste des puces pour smartphones avait violé la législation antitrust en facturant des redevances déraisonnablement élevées pour ses brevets et en éliminant ses concurrents. Selon le département de la Justice, cette décision "menace la concurrence, l'innovation et la sécurité nationale ".

OMNICOM
Omnicom a affiché, au titre de son deuxième trimestre 2019, un bénéfice net de 370,7 millions de dollars contre 364,2 millions un an plus tôt. Le bénéfice par action dilué ressort à 1,68 dollar contre 1,60 dollar à la même période l’exercice précédent. Il ressort supérieur au consensus de 1,61 dollar. Quant au chiffre d’affaires du groupe publicitaire américain, il atteint 3,719 milliards de dollars contre 3,859 milliards en 2018, notamment en raison des effets négatifs des taux de change.

TEXTRON
Textron a décidé de suspendre le programme Hemisphere, pour lequel le moteur Silvercrest développé par Safran Aircraft Engines avait été sélectionné. Le contrat initial entre Cessna (Textron Aviation) et Safran Aircraft Engines est par conséquent résilié, sans impact financier pour les deux parties.