Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Rebond fragile

AOF - 30 mai 2019


(AOF) - Les futures sur indices laissent présager d'un fragile rebond de Wall Street après deux séances de baisse. Pour autant, les investisseurs semblent intégrer le fait que la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine pourrait être plus longue et féroce que prévu. Au chapitre macroéconomique, la croissance du PIB au premier trimestre a été révisée à la baisse à +3,1% contre +3,1% précédemment, comme attendu. par ailleurs, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont légèrement augmenté la semaine dernière.

 

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont clôturé en baisse en raison de l'absence d'avancée dans les négociations commerciales sino-américaines. Donald Trump a déclaré qu'il n'était " pas encore prêt " à conclure un accord. De son côté, la Chine a indiqué qu'elle pourrait user de sa position dominante sur le marché des terres rares comme arme dans les discussions. Les investisseurs s'inquiètent de l'impact sur la croissance de cette guerre commerciale, qui se prolonge. Le Dow Jones a cédé 0,87% à 25 126,41 points. Le Nasdaq a reculé de 0,79% à 7 547,31 points.

Les chiffres macroéconomiques


215 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées lors de la semaine close le 18 mai. Les économistes tablaient également sur 215 000 après 212 000 (chiffre révisé de 211 000) la semaine précédente.

Aux Etats-Unis, la croissance du premier trimestre 2019 a été révisée à la baisse à +3,1% en deuxième estimation, conformément au consensus. En première estimation, elle avait été donnée à +3,2%.

Les promesses ventes immobilières en avril aux Etats-Unis sont attendues à 16h.

Les valeurs à suivre



PVH
PVH, le groupe qui détient notamment Calvin Klein, a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais une prévision annuelle décevante. Le groupe a réalisé un bénéfice net trimestriel de 82 millions de dollars, ou 1,08 dollar par action, contre 2,29 dollars par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 2,46 dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 2% à 2,4 milliards. Les analystes tablaient sur un BPA, hors éléments exceptionnels, de 2,45 dollars et sur un chiffre d'affaires de 2,4 milliards.

DOLLAR GENERAL
Le discounter américain Dollar General a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe a réalisé un bénéfice net de 385 millions de dollars, ou 1,48 dollar par action, contre 365 millions, ou 1,36 dollar par action un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a grimpé de 8% à 6,6 milliards. Les analystes tablaient sur un BPA de 1,39 dollar et sur un chiffre d'affaires de 6,6 milliards. Les ventes dans les enseignes ouvertes depuis plus d'un an ont progressé de 3,8%, contre un consensus de 2,8%.