Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Séance mouvementée en vue pour les « géants de la tech »

AOF - 08 septembre 2020


(AOF) - Au sortir d’un long week-end de 3 jours, c’est le rouge qui devrait l’emporter à l’ouverture de Wall Street. La séance s’annonce particulièrement compliquée pour les « géants de la tech », dont les valorisations exubérantes préoccupent les investisseurs. En parallèle, les rendements obligataires reculent et les cours du pétrole chutent. Côté valeurs, Tesla et General Motors seront à surveiller ; le premier ayant échoué à intégrer le S&P 500, le second pour un partenariat prometteur dans l’électrique. Vers 15h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq perdent respectivement 0,89% et 3,08%.

Hier à Wall Street


Vendredi, Wall Street a réduit ses pertes en fin de séance. Comme jeudi, les marchés ont été tirés vers le bas par la vague de prises de bénéfices qui s'est abattue sur les valeurs technologiques. Les investisseurs ont également réagi à la publication d’un rapport sur l’emploi décevant. Les créations de postes en août sont en effet ressorties inférieures aux attentes et en repli par rapport au mois de juillet. Ce chiffre laisse augurer d’une reprise moins dynamique au cours des prochains mois. Le Dow Jones a cédé 0,56% à 28 133,31 points. Le Nasdaq a perdu 1,27% à 11 313,13 points.

Les chiffres macroéconomiques


Aucune indicateur notable n'est attendu.

Les valeurs à suivre

BEYOND MEAT
Beyond Meat (Jiaxing) Food Co., Ltd, filiale à part entière de Beyond Meat, a annoncé avoir signé un accord avec la zone de développement économique et technologique de Jiaxing (JXEDZ) afin de concevoir et développer des installations de fabrication dans la JXEDZ, y compris une installation de production de pointe pour la fabrication de produits à base de viande végétale, notamment de bœuf, de porc et de poulet sous la marque Beyond Meat en Chine.

CATALENT, ETSY et TERADYNE
Catalent, Etsy et Teradyne feront leur entrée, lundi 21 septembre 2020, au sein de l'indice américain S&P 500. En conséquence, H&R Block, City et Kohl's sortiront de l'indice boursier géré par Standard & Poor's.

EXXON MOBIL

Exxon Mobil traverse une passe difficile. Bouter hors du Dow Jones la semaine dernière, le numéro un américain du pétrole aurait besoin de 48 milliards de dollars d'ici fin 2021 pour financer ses activités, assumer les coûts de ses projets de développement et tenir ses engagements en matière de rémunération de ses actionnaires, révèle Reuters. Cette information conforte la spéculation sur une réduction de coûts de grande ampleur, voire sur une suppression du dividende.

GENERAL MOTORS
General Motors a conclu un partenariat stratégique avec Nikola Corp. Cette alliance vise notamment à développer le Nikola Badger, un camion électrique. Les deux groupes anticipent un début de production d’ici la fin de l’année 2022. L’accord prévoit notamment une prise de participation de General Motors dans le capital de Nikola à hauteur de 11% et la possibilité pour le géant de Detroit de nommer un membre du conseil d’administration. Ce partenariat est salué en préouverture des marchés actions américains.

SIDETRADE
Sidetrade a annoncé la nomination de Rob Harvey au poste de Chief Product Officer et l’accueil au sein de son comité de direction. « Rob Harvey a une compréhension unique des attentes clients ! Il fait preuve à chaque instant d’une créativité sans limite et d’une immense expertise métier. Nous sommes enchantés de l’accueillir au sein du comité de direction » a déclaré Olivier Novasque, président-directeur de Sidetrade.


TESLA
C’est une mauvaise nouvelle pour Tesla. Le constructeur américain de véhicules électriques ne poussera pas les portes de l’indice S&P 500. Telle est la décision prise par S&P Dow Jones Indices. Les espoirs des investisseurs avaient pourtant été grands de voir la firme d’Elon Musk intégrer ce célèbre indice grâce aux quatre trimestres rentables d’affilée alignés par le groupe.