Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Une bonne salve de statistiques relègue le conflit commercial en arrière-plan

AOF - 15 août 2019


(AOF) - Après la grosse alerte de la veille, les marchés actions américains sont attendus en légère progression jeudi à l’ouverture. Ainsi, vers 15h, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite prennent respectivement 0,44% et 0,51%. Les investisseurs pourront notamment s’appuyer sur des ventes au détail meilleures que prévu pour alimenter ce rebond. Cela permet de reléguer en arrière-plan (pour le moment) les menaces de représailles de la Chine dans le cadre du conflit commercial l’opposant aux Etats-Unis.

 

Hier à Wall Street


L’accalmie fut de courte durée. Ainsi, les marchés actions américains ont nettement baissé mercredi, sur fonds de craintes renouvelées quant à la croissance économique mondiale. Cela a découlé des mauvais indicateurs économiques publiés en Chine et en Allemagne. La conséquence en a été une forte chute des cours du pétrole et une inversion de la courbe des taux américains à 2 et 10 ans. Du côté des valeurs, les résultats trimestriels de Macy’s ont été sanctionnés. Au son de la cloche, le Dow Jones a perdu 3,05% à 25 479,42 points et le Nasdaq Composite a lâché 3,02% à 7 773,94 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les ventes au détail ont progressé de 0,7% en juillet 2019, là où le consensus Reuters attendait une hausse de 0,3%. Elles avaient augmenté de 0,3% en juin (chiffre révisé de +0,4%).


La productivité américaine au deuxième trimestre a progressé de2,3%, là où le consensus Reuters visait +1,5%. De son côté, le coût du travail au deuxième trimestre a augmenté de 2,4% contre un consensus de +2%.

L’indice manufacturier de la Fed de New-York a progressé à 4,80 en août 2019 contre 4,30 en juillet et un consensus Reuters de 3.


L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie a reculé à 16,80 en août, après 21,80 en juillet. Le consensus Reuters s’élevait à 10.

Aux Etats-Unis, 220 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été enregistrées à l'issue de la semaine close le 10 août. Les économistes tablaient sur 214 000 après 211 000 la semaine précédente (chiffre révisé de 209 000).

Suivront, toujours aux Etats-Unis, la production industrielle de juillet (15h15), les stocks et ventes des entreprises de juin (16h) et l'indice NAHB du marché immobilier d'août (16h).

Les valeurs à suivre

CISCO

Cisco a publié mercredi soir des résultats légèrement supérieurs aux attentes au titre de son quatrième trimestre fiscal 2019 (clos fin juillet), mais dévoilé des perspectives décevantes pour son premier trimestre fiscal 2020. Ainsi, le spécialiste des équipements de réseaux a publié un bénéfice net de 2,2 milliards de dollars au quatrième trimestre, ou 51 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars, ou 81 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 83 cents, dépassant le consensus FactSet (81 cents).


JC PENNEY
JC Penney a publié jeudi ses résultats du deuxième trimestre 2019. Ainsi, la chaîne américaine de grands magasins a publié une perte nette de 48 millions de dollars sur la période, ou -15 cents par action, à comparer avec une perte nette de 101 millions de dollars, ou -32 cents par action, un an plus tôt. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à -18 cents, dépassant les attentes du consensus FactSet (-31 cents).

WALMART
Walmart a publié jeudi des résultats supérieurs aux attentes au titre de son deuxième trimestre fiscal 2020. Ainsi, l’entreprise américaine de grande distribution a publié un bénéfice net de 1,26 dollar par action sur la période. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 1,27 dollar, dépassant le consensus FactSet (1,22 dollar). Pour sa part, le chiffre d'affaires de Walmart s'est établi à 130,4 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 1,8% sur un an. Il est en ligne avec les attentes du marché (130,10 milliards).