Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers de nouveaux records

AOF - 17 janvier 2020


(AOF) - Wall Street devrait ouvrir sur une note positive pour cette dernière séance de la semaine. De nouveaux records devraient être ainsi décrochés. Les indices profitent toujours de la signature de l'accord commercial de "phase 1" entre Washington et Pékin. En parallèle, les investisseurs se réjouissent du tour favorable que semble prendre le début des discussions commerciales entre les Etats-Unis et l’Europe. Côté valeurs, Gap et Schlumberger seront à suivre avec attention. Vers 15h10, les futures sur le Dow Jones et le Nasdaq Composite progressent respectivement de 0,33% et 0,44%.

 

 

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont continué d’aligner les records jeudi. Le Dow Jones a gagné 0,92% à 29 297,64 points et le Nasdaq Composite s’est adjugé 1,06% à 9 357,13 points. Les investisseurs continuent de se réjouir de la signature de l'accord commercial de "phase 1", dans lequel la Chine s'est engagée à importer plus de biens américains. A cela s’ajoutent de solides statistiques économiques, se révélant de bon augure pour l’économie américaine. Côté valeurs, Morgan Stanley s’est distinguée favorablement dans le sillage de ses résultats du quatrième trimestre.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, 1,608 million de mises en chantier ont été comptabilisées en décembre 2019 en rythme annuel. Les économistes tablaient sur 1,375 million, après 1,375 million en novembre (chiffre révisé de 1,365 million). Par ailleurs, 1,416 million de permis de construire ont été enregistrés. Les économistes tablaient sur 1,468 million.

Les investisseurs prendront également connaissance de la production industrielle et taux d'utilisation des capacités de production de décembre (15h15) et de l'indice de confiance des ménages de l'université du Michigan de janvier (16h).

Les valeurs à suivre

FIAT CHRYSLER

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a confirmé vendredi être en discussion avec le taïwanais Hon Hai, maison-mère de Foxconn, afin de créer une coentreprise dans le domaine du véhicules électriques et connectés. Le partenariat se focalisera dans un premier temps sur le marché chinois. Les deux groupes visent l'atteinte d'un accord contraignant dans les prochains mois.

GAP

Gap a annoncé jeudi soir qu'il renonçait à se séparer de sa marque de vêtements bon marché Old Navy. L'habilleur, qui devait à l'origine en faire une marque distincte, considère que les "coûts et la complexité de la séparation, combinés à un environnement économique moins porteur, limitent [sa] capacité à créer de la valeur de cette séparation". Gap a également émis ses estimations de croissance pour 2019, avec des ventes à périmètre comparables en baisse de 5% environ et des ventes nettes en baisse de 1 à 5%.

GENERAL MOTORS

General Motors va vendre une usine en Inde au chinois Great Wall Motor. Il s'agit du site de Talegaon, situé dans l'ouest du pays. Le montant de l'opération se situe entre 250 et 300 millions de dollars, a indiqué Reuters sur la base de sources proches du dossier. L'opération est soumise aux autorisations usuelles.

SCHLUMBERGER

Schlumberger a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le bénéfice net de la première compagnie mondiale de services pétroliers a reculé de 38% à 333 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 39 cents, au-dessus du consensus qui le donnait à 37 cents. Soutenu par la demande internationale, le chiffre d'affaires a progressé de 1,7% à 8,32 milliards. Wall Street tablait sur 8,16 milliards.

TWITTER

UBS a abaissé sa recommandation d'Achat à Neutre et son objectif de cours de 37 dollars à 35 dollars sur Twitter. Le bureau d'études souligne que la poursuite de la forte croissance des investissements en 2020 entraînera une réduction de 100 points de base de la marge d'Ebitda en 2020. Il ne s'attend pas à ce que le groupe atteigne une marge de 40% dans les 5 ans. La croissance annuelle moyenne des revenus publicitaires devrait atteindre 16% entre 2019 et 2022, ajoute l'analyste.