Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers une belle fin de semaine, Covid ou pas

AOF - 13 novembre 2020


(AOF) - Les marchés actions américains pourraient rebondir en début de séance. Oublié l'accès de faiblesse d'hier. Certes, la pandémie s'étend aux Etats-Unis où l'on parle d'une "troisième vague" plus virulente encore que la deuxième. Mais l'espoir d'un vaccin, même opérationnel dans quelques mois, entretient l'optimisme. En effet estiment les investisseurs, en attendant l'éradication du Covid, la Fed continuera sans relâche à soutenir l'économie grâce à des afflux de liquidité. Vers 15h10, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 gagnent 0,69% à 3 556,75 points et 0,67% à 11 899,25 points.

 

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont creusé leurs pertes en fin de séance. Même les valeurs technologiques ont lâché prise. Si la perspective d'un vaccin contre le Covid s'est rapprochée, les prochains mois s'annoncent difficiles, a prévenu le président de la Fed, Jerome Powell. La vague de Covid-19 ne cesse de grossir aux Etats-Unis et les responsables sont de plus en plus nombreux à prendre des mesures de restrictions, sans pour autant aller jusqu'à un confinement à l'européenne. Le Dow Jones a cédé 1,08% à 29 080,17 points tandis que le Nasdaq a abandonné 0,65% à 11 709,59 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont progressé de 0,3% en octobre 2020. Le consensus Briefing.com tablait sur une hausse de 0,2% après +0,4% en septembre. De leur côté, les prix "core", c'est-à-dire hors alimentation et énergie, ont augmenté 0,1% en octobre 2020, contre un consensus de +0,2% et après +0,4% en septembre.

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan de novembre est attendu à 16h.

Les valeurs à suivre

CISCO
Cisco a dévoilé hier soir des perspectives meilleures que prévu et devrait bondir à Wall Street. Au premier trimestre, clos fin octobre de l'exercice fiscal 2020, le bénéfice net du spécialiste des équipements de réseaux a chuté de 26% à 2,17 milliards de dollars, soit 52 cents par action. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 76 cents, dépassant nettement le consensus de 70 cents. Pour sa part, le chiffre d'affaires de Cisco s'est établi à 11,93 milliards, en recul de 9% sur un an. Le marché visait 11,85 milliards de dollars.

DISNEY
Disney a publié hier sa toute première perte annuelle en plus de 40 ans. Celle-ci s'est élevée à 2,83 milliards de dollars. La perte au quatrième trimestre de son exercice (clos fin septembre) a atteint 710 millions de dollars, ou 39 cents par action. Avec 2 trimestres consécutifs dans le rouge, il s'agit là aussi d'une première pour le studio américain depuis 1996. La perte ajustée par action est de 20 cents, ce qui reste bien meilleur que les -71 cents prévus par les analystes. Le chiffre d'affaires a lui aussi fait mieux: 14,71 milliards de dollars, contre un consensus de 14,15 milliards.

FARFETCH
Farfetch devrait décoller à l'ouverture des marchés actions américains, dans le sillage de ses résultats du troisième trimestre 2020. Le site de vente en ligne de produits de mode et de luxe a enregistré un chiffre d'affaires de 438 millions de dollars sur la période, soit une hausse impressionnante de 71 % sur un an, et une perte ajustée par action de 17 cents, soit bien mieux que ce qu'attendaient en moyenne les analystes (-40 cents).

3M
3M a fait état au mois d'octobre 2020 de ventes en hausse de 3% sur un an, à 2,9 milliards de dollars. Les ventes totales ont augmenté de 12 % dans le secteur de la santé, de 7 % dans le secteur de la consommation et de 4 % dans le secteur de la sécurité et de l'industrie, tandis que le secteur du transport et de l'électronique a diminué de 4 %. Sur une base géographique, les ventes totales ont augmenté de 3 % dans la région Asie-Pacifique et de 2 % dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et dans les Amériques.

PALANTIR
L'entreprise de logiciels d'analyse de données, Palantir Technologies, entrée en Bourse fin septembre, a relevé son objectif de revenus annuels après un troisième trimestre meilleur que prévu. Sur cette période, elle a essuyé une perte nette de 853,32 millions de dollar, soit – 94 cents par action, contre une perte de 139,86 millions de dollars ou – 24 cents par titre, un an auparavant. Les comptes de cette année comprennent 847 millions de dollars de rémunération en actions à la suite de son IPO.